Le Psr appelle à une mobilisation générale contre le gouvernement


Le Pacte socialiste pour le renouveau (PSR) se refuse de se taire face à l’ampleur inquiétante que prend l’actualité politique au Togo. Wolou Komi, porte-parole du PSR fait noter que « les membres du gouvernement de façon délibérée, se livrent à une violation permanente de la Constitution » et a lancé une alerte à une mobilisation générale, au-delà des clivages politiques. C’était mercredi 18 août dernier, au cours d’une rencontre avec la presse à Lomé.

Au prime abord, le Psr s’est insurgé contre la position rangée du gouvernement dans un conflit ouvert depuis quelques semaines, entre deux factions de l’Union des forces de changement (UFC-opposition). Pour Wolou Komi, cette attitude ne correspond nullement à la mission du gouvernement et estime que c’est une violation des règles élémentaires de démocratie et du bon sens. « En prenant position en faveur de l’une des factions, il a exercé l’office d’un juge. Il y a atteinte au principe de la Séparation des pouvoirs, il y a violation de la Constitution togolaise », a relevé Professeur Wolou.

Le parti d’autres parts, condamne les forces de l’ordre qui, ne ménagent aucun effort à ramasser les engins de déplacement des manifestants lors des répressions. Le cas du 09 mai 2010 est un cas patent où la gendarmerie nationale, lors de la marche organisée par l’opposition à Sokodé, a ramassé les motos devant le siège de l’UFC et refusé de les restituer, depuis le 09 mai 2010, comme le rappelle le Psr. Or, la Constitution togolaise est pourtant claire en son article 27 qui stipule que « le droit de propriété est garanti par la loi. Il ne peut être porté atteinte que pour cause d’utilité publique légalement constatée et après une juste et préalable indemnisation. Nul ne peut-être saisi dans ses biens qu’en vertu d’une décision prise par une autorité judiciaire ». « Le mépris exprimé par le coopérant français en l’endroit du peuple togolais n’aurait pas été possible, si nos propres forces de sécurité ne se sont pas dressées contre nous », a eu à déplorer Wolou Komi.

Sommes toutes, Wolou komi, le porte-parole du Psr a appelé les togolais et la société civile à se mobiliser davantage. Et de l’Assemblée nationale, il réclame d’engager un débat sur l’Etat de la Nation. Sinon, « nous allons vers le chaos », a martelé le Professeur Wolou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :