Renforcement de la protection de l’enfant, le Togo se dote d’un guide de bonnes pratiques


Les enfants, de plus en plus au centre des actions des institutions au Togo. Un guide de bonne pratiques a été pour la protection des enfants en conflits avec la loi a été lancé vendredi 02 juillet dernier, dans un grand hôtel de la capitale. C’est dans le cadre d’un projet d’appui à la réhabilitation et à la réinsertion des enfants en contact avec la loi et au renforcement du système de justice pour mineur au Togo.

En effet, ce guide, est un outil sensé apporter non seulement une réponse aux besoins d’information des acteurs de la justice pour mineurs et au public mais participer également à la vulgarisation du code de l’enfant, particulièrement dans ses dispositions relatives à l’enfant auteur d’infraction et à l’administration de la justice pour mineurs. C’est le fruit d’un projet mis en œuvre par le Bureau International Catholique pour l’Enfance au Togo (BICE) avec l’appui de l’UNICEF et d’autres bailleurs.

Lors de la cérémonie de lancement, la nouvelle Représentante de l’UNICEF au Togo, Madame Viviane Van Steirteghem, a relevé que « l’existence au Togo d’une justice spécialisée pour mineurs avec des acteurs et des institutions appropriées à toutes les étapes de la prise en charge de l’enfant en conflit avec la loi connaît encore des insuffisances ».

Précisons que, depuis près de sept ans, l’UNICEF appuie le Gouvernement togolais dans le renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la protection de l’enfant. Le tribunal pour enfants de Lomé et la direction chargée de la collecte de données au niveau du Ministère de la Justice ont bénéficié en 2008 d’une contribution en matériel informatique aux fins de soutenir le système judiciaire au Togo dans sa lutte pour la protection et la défense des droits des enfants vulnérables, auteurs ou victimes d’infractions.

Près de 100 magistrats ont été également formés sur plusieurs sujets dont la justice pour mineurs, la protection et les droits de l’enfant, les méthodes d’investigation en matière de traite de personnes en particulier les femmes et les enfants. A partir de lundi prochain à Kpalimé, des magistrats seront outillés sur la justice restauratrice/réparatrice des mineurs.

Le soutien de l’UNICEF au projet d’appui à la réhabilitation et à la réinsertion des enfants en contact avec la loi et au renforcement du système de justice pour mineur au Togo, s’inscrit dans la droite ligne du Programme National de Modernisation de la Justice et constitue l’un des axes prioritaires d’interventions de l’UNICEF définis dans le cadre de partenariat signé avec le Gouvernement togolais pour la période de 2008-2012.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :