Affaire OBUTS: la justice foulée aux pieds


Si tous ceux qui prononceront le nom ‘Obuts’ seront vraiment poursuivis pour payer 50 millions de Cfa comme amende, l’Etat togolais serait bien riche juste

Agbéyomé Kodjo

avec ce point. Ils étaient des centaines de milliers, ces togolais, à prononcer cela samedi 5 juin dernier au meeting du FRAC.

A peine le leader du parti, Agbéyomé kodo a commencé par scander le nom de son parti que la foule l’a repris et ce pendant près de 2 minutes. Et si on devrait aussi comptabiliser le nombre de fois, imaginez un seul instant, la valise de liasses de billets que l’Etat togolais pourrait s’offrir en l’espace de ces 120 secondes.

Agbéoymé Kodjo lui-même a arboré le foulard de son parti tout au long de la marche. En tout cas, c’est comme-ci la décision du président du tribunal de 1ère instance est foulée aux pieds. Agbéyomé accusait d’ailleurs Sogoyou Pawélé, d’être celui qui l’a envoyé à la prison civile de Kara en 2005.

Lors du meeting du samedi dernier, on pouvait lire quelques signes d’indignation des togolais qui pour eux, les institutions judiciaires restent inféodées au pouvoir en place. Le pouvoir judiciaire est, selon eux, un élève de l’exécutif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :