OBUTS congédie Gaston VIDADA


24 heures seulement après que l’état major d’OBUTS a rendu publique sa décision de ne pas rentrer au gouvernement que des dissidents conduits par le porte-parole du parti Gaston Vidada est monté au créneau pour fustiger la position du parti. Pour lui, le Président du parti Agbéyomé Kodjo n’a pas respecté la décision du parti qui selon lui, aura à 81% décidé de participer à la nouvelle équipe que veut former le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo. OBUTS serait-elle en train de traverser une crise ? le bureau national du parti vient d’exclure le nommé Gaston Vidada. Lire la déclaration du parti

Le Bureau National a pris connaissance sur les medias du contenu de la lettre ouverte adressée par Mr Gaston VIDADA, au Président National d’OBUTS, Agbéyomé KODJO.

Le Bureau National s’inscrit en faux contre les allégations mensongères proférées par M. Gaston VIDADA, d’une part dans sa lettre ouverte, d’autre part au cours de la conférence de presse qu’il a tenue le 14 mai, et durant laquelle certains médias, dont les liens avec le pouvoir sortant ne sont plus à démontrer, se sont montrés particulièrement complaisants.

Le Bureau National réuni au siège du parti ce 16 mai 2010 tient à faire les observations suivantes :

1- Depuis la création du parti, Il est constant que toutes les décisions sont prises de façon consensuelle et démocratique. Lors des délibérations, tout militant du parti, qu’il appartienne au BN, exerce une fonction de responsabilité dans le parti, ou ait un statut de membre fondateur peut participer de plein droit aux travaux.  C’est donc  une déformation grossière de la vérité que de vouloir exclure parmi les militants consultés participant au vote, les 5 personnalités non membres du BE.  D’ailleurs à l’ouverture des travaux personne n’a mis en cause leur présence dans la salle.

Il y a donc 14 personnes qui ont pris part au vote, à l’issue de la réunion du 10 Mai 2010.

2- Le décompte des voix après la consultation donne 10 voix contre et 4 voix pour la participation au gouvernement de large ouverture. Ce sont donc 71,42% des votants qui ont rejeté l’offre faite par la premier ministre, de participer au Gouvernement.

3- Contrairement aux allégations contenues dans la lettre ouverte de Gaston VIDADA, Agbéyomé KODJO, Kékéli CODJIE, Massahoudou BODEY, ont voté contre l’entrée au gouvernement de G. FOSSOUN HOUNGBO.

Seuls deux membres du BE ont été favorables.

4- Dans l’hypothèse où seuls les membres du Bureau National seraient habilités à s’exprimer sur la question,  comme le prétend Gaston VIDADA, seulement 2 membres sur 9 sont favorables à l’entrée de OBUTS au gouvernement, soit 22,22% des votants.

5- La réunion du Bureau du 10 Mai 2010, n’ayant pas mandaté Gaston VIDADA pour prendre attache avec les membres du BE absents, afin de recueillir leur avis sur la question, cette démarche est entachée d’irrégularités graves de nature à invalider les affirmations de Mr VIDADA. En conséquence, les résultats annoncés par ce dernier n’ont aucune prise sur les conclusions des délibérations de la réunion du 10 Mai.

6- Au regard de ce qui précède, le Bureau National condamne avec la plus grande fermeté l’attitude de Mr Gaston VIDADA. Il la considère comme un acte de rébellion caractérisé en violation flagrante des statuts d’OBUTS (articles 4, 6 et 12), de trahison à l’égard d’une décision régulièrement prise et de l’ensemble des militants et sympathisants qui accordent leur confiance aux organes de direction d’OBUTS.

7- Le Bureau National constate également que Gaston VIDADA, n’en est pas à son coup d’essai et que le manquement grave qu’il vient de commettre est le second dans l’intervalle d’un mois. Le Bureau National a constaté en effet, que Gaston VIDADA, a créé en dehors des instances d’OBUTS, une Association dénommée « JEUNES AVENIR – 2020 », et qu’il exprime publiquement, au nom de celle-ci, des opinions politiques, qui sont à l’opposé de celles défendues par OBUTS. Cette situation est politiquement inacceptable, au nom de l’éthique politique et de la déontologie.

8- Considérant que de tels actes portent gravement atteinte à l’image du parti OBUTS et sont susceptibles d’être qualifiés d’usurpation de titre, falsification de document, faux et usage de faux, le Bureau National a décidé d’engager une procédure qui le conduira à prendre un certain nombre de sanctions disciplinaires. Il a pris à l’unanimité la décision de radier  immédiatement Gaston VIDADA des effectifs du parti.

Le Bureau National précise qu’il n’est plus habilité à représenter valablement OBUTS, en quelque circonstance que ce soit.

9- Le Bureau National, informe ses militants et sympathisants, ainsi que la population togolaise, que dans l’éventualité où la manœuvre politique engagée, avec le concours du pouvoir sortant, par Gaston VIDADA et éventuellement ceux qui ont décidé de se prêter à ces manigances, devait conduire l’un d’entre eux à participer au futur gouvernement, ils n’y représenteraient en aucune manière OBUTS.

10- Considérant le grand renfort médiatique dont cette imposture a bénéficié, particulièrement de la part des médias liés au pouvoir sortant, le Bureau National constate une fois de plus le poids de la duplicité et du déficit de moralité publique dans notre pays. L’intention de nuire ne peut donc être exclue !

11- Le Bureau national renouvelle sa confiance au Président Agbéyomé KODJO et l’assure de son attachement aux idéaux du parti et à sa politique résolue de rétablissement de la vérité des urnes et de la vérité des comptes au Togo.

12- Le Bureau National demande aux militants de rester mobilisés et vigilants pour la vérité des urnes et la victoire du Peuple souverain.

Le Bureau National exprime sa gratitude à toutes les filles et à tous les fils du Togo tout entier qui ne cessent d’apporter leur soutien à OBUTS face à cette sordide manœuvre de déstabilisation du parti.

Que Dieu donne à chacun d’entre nous le regain d’énergie nécessaire pour tenir bon le cap de la résistance citoyenne jusqu’au triomphe des légitimes aspirations du Peuple togolais !

Pour le Bureau National,

Le Secrétaire Général,

Clément BOESSI.

Publicités

Une Réponse

  1. La décision de radier le Sieur Gaston VIDADA de l’OBUTS est légitime d’autant plus qu’elle permet de mettre à nue l’intention malsaine de ceux-là qui, au sein de leurs partis, négocient avec le pouvoir sans l’aval de leurs Etats Majors. Attitude gauche, matérialiste, officieuse et égotiste, elle mérite bien de choses plus que la punition infligées au rénégat de Gaston. Ces genres de membres, on en dégote partout dans ce pays. Même si Agbéyomé refuse catégoriquement de tendre la main à Gilbert HOUNGBO contre la volonté de ses membres, le sieur Gaston VIDADA et sa bande devait dans un premier temps provoquer une assemblée générale où ce probème serait tranché une fois de bon! Dieu merci qu’au Togo, les médias ne se sont pas encore constitués en offices que tout le monde se lève comme il peut avec 50.000F pour se dandiner devant la presse pour être remaqué et pour des fins politicieuses.
    Ce n’est pas une erreur de ne pas participer à un gouvernement de laquelle l’opposition doute d’une certaine légitimité!
    Alors M. VIDADA confirme la victoire de Faure Gnassingbé contrairement à ce que son parti clame depuis le 6 mars! On blague au Togo. Il a oublié que le Président qui a nommé Gilbert Houngbo n’est pas reconnu vainqueur avant de s’atteler à une union avec le pouvoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :