Le Rasalt inquiet de la situation postélectorale au Togo


Le Réseau d’Action Sur les Armes Légères au Togo se dit très préoccupée de la situation politique qui prévaut au Togo au lendemain du scrutin du 04 mars.

Felix kokou Aklavon (Pdt RASALT)

Dans un mémorandum, le Rasalt appelle les acteurs de la vie politique à la retenue et à une trêve, du moins, dans la perspective de commémorer le 50ème anniversaire de l’indépendance du Togo.

Après la proclamation des résultats de la Présidentielle du 04 Mars, le Réseau d’Action Sur les Armes Légères au Togo dit noter une montée de tension. Ceci, selon le Président du RASALT Félix Kokou Aklavon, est dû à une guerre médiatique et des manifestations de rue organisées par l’opposition et le RPT, le tout sur la base d’un climat d’incertitude, de méfiance et de début de violences généralisées.

Ainsi, à l’endroit du gouvernement, le RASALT demande que soit mis fin la vague d’arrestation des militants et sympathisants de l’opposition, la libération sans délai et sans condition de toutes les personnes arrêtées dans le cadre du processus électoral de 2010, de la poursuite du dialogue avec les contestataires des résultats dans un esprit de cohésion nationale, d’associer la classe politique togolaise à l’organisation des festivités marquant le cinquantième anniversaire de l’indépendance du Togo dans le but de renforcer l’esprit de dialogue entre les filles et les fils du Togo et aussi, plus de modération et d’impartialité de la part des représentants du pouvoir central dans l’exercice de leur fonction.

Félix kokou Aklavon demande aux partis politiques d’observer une trêve politique afin de « faciliter l’organisation consensuelle des festivités des 50 ans de notre accession à l’indépendance et d’entretenir un dialogue franc et sincère sur toutes questions d’intérêt national » tout en réclamant beaucoup plus de professionnalisme de la part des journalistes.

Somme toute, le RASALT réclame «  une trêve politique du 10 au 30 avril 2010 avec l’effectivité de la libération de tous les détenus liés au scrutin présidentiel » car pour le Président du Réseau, « cette trêve sera mise à profit pour célébrer de façon consensuelle le cinquantenaire de l’indépendance » avant d’appeler sur les méfaits de l’utilisation abusive des armes légères et de petit calibre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :