Résultats du scrutin : La Cour Constitutionnelle avalise la victoire de Faure, le FRAC joue à la résistance


La Cour Constitutionnelle, selon les textes en vigueur et après avoir été saisi par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), a rendu public son verdict jeudi 18 mars 2010 à Lomé. Sans surprise, Abdou Assouma proclame Faure Gnassingbé, candidat du

Des militants du RPT en train de jubiler

RPT, vainqueur seulement avec un léger redressement. Le candidat, réélu à sa propre succession se retrouve avec 1.242409 voix soit 60, 88% des suffrages. Il sera secondé par Jean-Pierre Fabre avec 6692 554 voix soit 33, 95% et les autres candidats se partageant les miettes.

La Cour a rejeté tous les recours introduits pour « non valide » ; sauf le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement ne l’a pas fait, les procès verbaux ayant été détruits par les éléments de la FOSEP sur instruction des autorités.

Dans le jardin, de la Cour Constitutionnelle, les militants du parti au pouvoir ont répondu à l’appel, sous le chaud soleil attendant le nom de leur candidat proclamé président pour encore un mandat de 5ans. La réaction a été spontanée même avec les ténors du parti qui n’ont pas caché leur joie. Pour la plupart d’entre eux, « Faure l’a mérité ».

LE FRAC JOUE A LA RESISTANCE

Quelques heures seulement après le verdict de la Cour Constitutionnelle, les leaders du Front Républicain pour l’Alternance était devant la presse. Ils ont rejeté en bloc, les résultats car pour eux, « l’élection présidentielle du 4 mars a bel et bien été remportée par le candidat du FRAC, Jean-Pierre Fabre ».

« Tout le processus est caractérisé par une opacité voulue et entretenue par la CENI et le gouvernement qui, non seulement, ont refusé de prendre en compte toutes les propositions pouvant concourir à la transparence et la crédibilité du scrutin, mais aussi de mettre en œuvre les propositions qu’ils ont acceptées  notamment la traçabilité et l’authentification des bulletins et la transmission des résultats par VSAT » a précisé Patrick Lawson, directeur de campagne du FRAC.

Il a aussi ajouté « le FRAC et le Président élu Jean-Pierre Fabre appellent les populations à ne pas acceder et à s’opposer à ce nième hold-up électoral du régime RPT et les invitent à rester mobilisées jusqu’à la restitution du pouvoir à Jean-Pierre Fabre, Président souverainement élu par le peuple togolais ».

Déjà le FRAC entend maintenir mener la grande résistance et appelle encore à une autre marche de protestation le samedi 20 Mars prochain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :