La FOSEP fait des blessés graves au siège de l’UFC


Les agents de la Force Sécurité Election Présidentielle FOSEP 2010 sensés assurer la sécurité du processus électoral

Un des victimes

au Togo, ont intervenu hier au siège de l’Union des Forces de Changement (principal parti de l’opposition) faisant des blessés graves.

Des centaines de militants ont été dispersés par de l’eau qui aurait contenu de l’acide. Tous ceux qui ont été aspergés ont commencé par se gratter le corps. Les premiers soins leur ont été administré au siège de l’UFC, selon un responsable du parti.

Quelques minutes plus tard, selon la même source, les agents sont revenus pour tirer des grenades lacrymogènes à l’intérieur du siège. Un cadre du parti dresse un bilan de 50 blessés dont 35 cas graves. Ils ont eux aussi eu bénéficié des premiers soins sur place avant d’être transférés, certains au Centre Hospitalier de Bè et d’autres, à la Croix Rouge. « J’étais assis sur le banc dehors et d’un coup j’ai reçu une balle sur ma côte… je saignais beaucoup, mon habit s’est déchiré à ce niveau… alors que je me pressais de stopper l’hémorragie, avec l’habit que j’enlevais, j’ai encore reçu des éclats de grenades lacrymogènes dans mes deux pieds… »

Un autre blessés aux membres inférieurs

confie un victime rencontré au siège du parti. Certaines sources témoignent des enfants qui auraient été victimes des affres de la FOSEP et qui seraient transférés aussi au centre de Bè.

Au même moment, une unité informatique de l’UFC, installée au Centre CESAL de Tokoin, où se déroulait la centralisation des résultats du scrutin a été investi par des militaires. « Je les ai vu emporter des ordinateurs et des procès verbaux »  confie un observateur national, qui précise avoir été sur les lieux au moment où le forfait a été commis.

Eric Dupuy, le secrétaire national du parti à la communication déplore l’enlèvement de sept (7) opérateurs de saisie et de quatre (4) cadres du parti. D’autres arrestations se poursuivent. Pour le candidat de l’UFC, Jean-Pierre Fabre,  cette réaction du pouvoir confirme qu’ils ont fraudé les élections avec une CENI à leurs ordres.

Publicités

Une Réponse

  1. N’est-ce pas la FOSEP est mise sur pied pour garantir la sécurité des togolais? C’est tout autant dplorable qu’on vive dans un pays où des choses inaudibles se passent ainsi. Nous avions cru en la parole de FAURE qui a clamé sur tous les médias que ce scrutin ne sera émaillé d’aucune hostilité. Mais que de désolations! « Plus jamais la politique ne doit faire couler le sang au Togo », où est donc la volonté dans tout cela si l’on doit être encore la cible d’attaques, d’intimidatios, d’arrestations, et de tueries, bref, de violations flagrantes des droits les plus élémentaires de l’homme. Le Togo ne montre aucun signe de paix, sinon le reste, c’est du bluff. yayi Boni, Blaise Compaoré et Obasanjo porteront le poids immense de la misère de toute une nation s’ils continuent à confirmer et à cautionner des atrocités avec des lettres d’encouragements qui n’ont aucune raison d’être. Au lieu de calmer le jeu, ils jouent aux grands diplomates. En tout cas, un sage a dit: « Celui qui gouverne le peuple par la force de ses qualités, est comme une étoile polaire qui reste immobile tandis que les autres étoiles s’inclinent devant elle ». Même si dépossédés que semblent des togolais pris pour antihommes, Dieu agira pour les sauver. Quelle que soit la longueur de la nuit, le jour vient.
    Si c’est au peuple de décider et il le fait aussi, pourquoi doit-on leur rentrer dedans? Mais pourquoi encore une élection?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :