Les Etats Unis préoccupés par de bonnes élections au Togo


Les Etats-Unis sont visiblement très préoccupés par une bonne élection présidentielle au Togo. Le sous secrétaire d’Etat aux affaires africaines des Etats-Unis Johnie Carson était au Togo, le jeudi 4 février dernier. Il a eu à rencontrer les candidats à la présidentielle et s’enquérir de leur préoccupation. C’était en présence de l’Ambassadeur des

Table de discussion avec Johnnie Carson, 2ème au milieu de droite à gauche

Etats-Unis au Togo, Patricia Hawkins.

Après le 14èm sommet des chefs d’Etats et de gouvernement à Adis Abela en Ethiopie, Johnnie Carson, le sous secrétaire d’Etat aux affaires africaines des Etats Unis a séjourné au Togo. Il a eu à rencontrer au siège de la National Democratic Institute for International Affairs (NDI), les candidats à la prochaine présidentielle.

La rencontre était essentiellement axée sur les préoccupations des candidats sur le déroulement du processus électoral en cours au Togo. Ainsi, candidats et représentants de candidats ont eu à s’exprimer tour sur la question.

Les sept candidats ont répondu à l’appel des américains, d’autres avec leur représentant. On pouvait noter la présence du porte-flambeau du CAR Yawovi Agboyibo, celui de OBUTS Messan Gabriel Agbeyomé Kodjo, de l’UFC Jean-Pierre Fabre, du PDP Bassabi Kagbara. La CDPA et le RPT, par contre se sont fait représenter respectivement par le secrétaire du parti Léopold Messan Gnininvi, et Komikpim Bamnante du bureau politique du parti.

Pour Léopold Messan Gnininvi représentant la candidate du parti Kafui Adjamagbo-Johnson, il y a un peu trop d’hésitation « La classe politique est partagée entre aller aux élections ou ne pas y aller » a-t-il relevé avant de souligner un manque de dynamisme de la part des acteurs, devant l’émissaire de Barack Obama.

Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, à son tour, a soulevé certaines irrégularités qui ont marqué le processus électoral jusqu’à ce jour notamment les kits défaillants avec une révision de listes électorales qu’il a qualifié de bâclé. Même son de cloche à l’UFC, le candidat du parti Jean Pierre Fabre s’est aussi appesanti sur ces irrégularités et a fait notifier à Johnie Carson les risques d’une révision de listes électorales ratée avançant avoir noté une différence de près de 64400 entre la présidentielle de 2005 et les législatives d’octobre 2007. « Tout ce qui concerne la transparence de l’élection est balayé d’un revers de la main par le pouvoir au cours de toutes nos discussions» a-t-il martelé.

Bassani Kagbara s’est aussi rangé dans les lignes de ses prédécesseurs fustigeant aussi un climat qu’il a apprécié non opportun pour une élection crédible, sans violence et dont les résultats ne seront pas contestés.

Au RPT, on a plutôt appelé les partis de l’opposition à la modération. Komipkim Bamnante a laissé entendre que les leaders de l’opposition ont découragé leurs militants à participer à la révision de listes électorales. Le ton semble être pareil au PRR. Nicolas Lawson le candidat du parti a indiqué que l’opposition fait du dilatoire.

Cette rencontre d’échange avec le diplomate américain a duré plus de deux heures. Johnnie Carson, rappelons-le, a déjà servi plusieurs fois comme ambassadeur en Afrique et a occupé des postes stratégiques en Afrique comme au Portugal et à Washington.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :