La CVJR préoccupée par l’apaisement au Togo


Les membres de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) se disent très préoccupés par l’apaisement lors du prochain scrutin. Les responsables de la commission ont entamé depuis une série de rencontre avec les journalistes,

Table d'honneur

les confessions religieuses et les patrons de presse.

Le 25 février dernier a été créée la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) pour faire la lumière  sur les actes de violence à caractère politiques commis par le passé et d’étudier les modalités d’apaisement des victimes. Mais, pour les membres de cette commission, le bon déroulement de la prochaine élection présidentielle, dépend largement de l’heureux aboutissement du processus de réconciliation nationale dont ils ont la  charge. « La CVJR a besoin d’un climat de paix et de sérénité pour conduire à bon port l’importante mission qui lui est conférée » a lancé le Président de la Commission Mgr Nicodème Barrigah lors d’une rencontre avec les professionnels de la communication, hier au siège de la commission.

Il a de ce fait lancé un appel à la modération à tous les protagonistes de la vie publique nationale, car disent-ils le peuple togolais est un peuple qui aspire profondément à vivre en paix pour participer efficacement à l’œuvre primordiale de développement national. Selon les membres de la commission, le nécessaire dialogue républicain entre Gouvernement, opposition parlementaire et extraparlementaire doit se poursuivre dans un esprit d’ouverture et de recherche du consensus soulignant que « les invectives et les anathèmes doivent être proscrits ».

Ils ont aussi exhorté les professionnels de la communication à accomplir leur mission dans l’objectivité et dans le respect des règles déontologiques. « La presse doit se garder de semer les germes de la violence ou de les alimenter en adoptant un ton mesuré dans ses analyses et dans la relation des faits » ont-ils relevé.

Somme toute, la Commission a appelé tous les acteurs à adopter un comportement et de tenir un discours qui évitent de raviver la bipolarisation caractéristique de la société précisant que « cette bipolarisation exacerbe l’agressivité entre les citoyens de bord politique différents et favorise le développement d’une psychose électorale populaire propice à toutes les dérives »

La rencontre entamée depuis hier avec les journalistes se poursuit aujourd’hui avec les confessions religieuses avant de s’achever demain avec les patrons de presse, avec un seul objectif l’apaisement en période électorale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :