Présidentielle : Me Agboyibo, le porte flambeau du CAR.


Me Yawovi Agboyibor, Candidat CAR

Le candidat du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), a investi son candidat aux prochaines joutes électorales en fin de semaine dernière. C’était sans aucune surprise, le Président d’honneur et Président du Conseil Sénatorial du parti, Maître Apollinaire Yawovi Madji Agboyibo. La cérémonie s’est déroulée sur le site des expositions Togo 2000.

Ils étaient des milliers, militants et sympathisants du parti, à remplir la grande salle du site des expositions de Togo 2000 ; vêtus de t-shirts et casquette rouges à l’effigie du parti pour confirmer le choix de leur candidat.

Quatorze (14) mois après leur Congrès Statutaire, au lieu des six (6) initialement prévus, le CAR vient d’investir officiellement son candidat à l’unanimité de tous les militants et militantes du parti. Il s’agit de Me Yawovi Agboyibo. Ils ont mis deux fois plus de temps avant d’en arriver là mais le CAR l’explique par « un soucis de créer une synergie de toutes les forces luttant pour l’alternance pour mieux combattre ceux qui ont opté pour le statu quo ».

Me Paul Dodji Apévon, Pdt National CAR

Le Président du parti Me Apévon Dodji dit avoir remarqué une certaine lueur de désespoir sur le visage des Togolais après l’échec des discussions de Ouagadougou sur le mode de scrutin à deux tours et appelle à la persévérance avant d’ajouter que « nous sommes aujourd’hui plus qu’hier convaincus que ce n’est que par la mise en commun de nos forces que nous pourrons venir à bout du système RPT et rendre possible l’alternance en 2010 ».

A son tour, le candidat du parti a déclaré publiquement son accord de porter le drapeau du parti. Il a délivré un message centré essentiellement sur deux points dont le premier axé sur l’enjeu du scrutin. A en croire Me Agboyibo : « il s’agit d’une élection qui doit permettre au peuple togolais de mettre fin à un système politique celui incarné par le RPT ». Le scrutin prochain, pour lui, est un référendum, il s’agit de voter ‘oui’ pour le maintien du système RPT ou ‘non’ pour le booter dehors. Quant au second point, il porte sur le la défense du respect de la victoire de l’opposition, car a-t-il dit, à plusieurs reprises, c’est ce qui est advenu et que généralement, cette victoire a été usurpée. Pour lui, l’opposition doit être en mesure d’adopter une stratégie qui pourra lui permettre non seulement d’arracher la victoire mais aussi de pouvoir la conserver.

Au CAR, on se félicite qu’à nos jours, ils aient une idée fixe sur les candidats qui sont dans la course, ce qui affirment-ils, pourra leur favoriser les discussions afin de parvenir au candidat commun. Par ailleurs le CAR propose entre autres des réformes après le scrutin, réformes parmi lesquelles, on peut inscrire la dissolution de l’Assemblée Nationale pour une autre élection législative sur la base d’un cadre électoral réformé dans des conditions qui seront à définir et aussi la répartition équitable des emplois publics, des marchés d’Etat et autres ressources et avantages faisant partie du patrimoine national.

Plusieurs partis politiques se sont fait représenter à cette convention nationale du CAR.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :