L’UFC effectue sa rentrée 2010.


L’Union des Forces de Changement (UFC) a effectué mercredi 30 Décembre dernier, sa rentrée politique de l’année 2010. C’était à travers une rencontre animée avec la presse au siège du parti à Lomé. Occasion donc pour les responsables du parti de faire le point sur la situation politique qui prévaut dans le pays.

Table d'honneur à la conférence de presse

Les responsables de l’UFC se sont levés contre les deux décrets pris par le gouvernement le 30 décembre dernier, l’un convoquant le corps électoral pour le 28 février prochain  et l’autre fixant le montant du cautionnement pour la candidature à la magistrature suprême.

Dans sa déclaration liminaire, Patrick Lawson le 1er Vice Président du parti a indiqué que le corps électoral ne peut être convoqué qu’à la fin de la révision et après l’établissement définitif des listes électorales ceci citant l’article 51 du code électoral qui définit le corps électoral comme « tous les Togolais des deux sexes, âgés de dix-huit (18) ans accomplis, jouissant de leurs droits civils et politiques, inscrits sur les listes électorales et n’étant dans aucun cas d’incapacité prévu par la loi. »

Il annonce que «  s’il y a eu un simulacre de révision dans les zones 1 et 2, les listes électorales ne sont pas encore établies dans ces zone et que de surcroit,  la révision n’a pas encore démarré dans la zone 3. Donc, souligne t-il, « le nombre des électeurs n’étant pas encore connu, le décret du gouvernement n’a convoqué qu’un corps électoral fictif » avant d’ajouter que « c’est donc la porte ouverte à toute manipulation du fichier électoral et des résultats de l’élection présidentielle ».

Aussi, ils ont trouvé en total déphasage avec la situation économique du pays, le montant de cautionnement fixé à vingt millions (20.000.000) de Francs CFA et ont appelé le gouvernement à rapporter les deux décrets.

Plus tôt, les responsables du parti ont une fois encore condamné la décision de justice condamnant le journal le 16 décembre 2009, le tri-hebdomadaire togolais « Golfe Info » à 80 millions de Fcfa de dommages et intérêts avec 1,5 million de FCfa d’amende et deux mois de suspension de parution pour « diffamation » dans une affaire l’opposant à l’Agence Nationale de Renseignement (ANR). « c’est une tentative de musèlement de la presse qui s’annonce » a lancé Patrick Lawson.

Après les échanges avec la presse et avant de clore la séance, ils ont rappelé la tenue d’une marche que le parti envisage sur ce samedi 9 Janvier pour disent-ils, exiger le rétablissement du scrutin uninominal à deux tours, un fichier fiable, des bulletins de vote authentifiés, une procédure claire de proclamation des résultats, la diffusion par les médias des résultats affichés dans les bureaux de vote. Ils veulent aussi insister sur la reprise de la révision des listes électorales sur toute l’étendue du territoire avec du matériel approprié et un personnel mieux formé, l’engagement solennel de Faure Gnassingbé et du pouvoir RPT à remettre le pouvoir à celui que le peuple aura souverainement choisi à la présidentielle de 2010, de même que l’arrêt des manœuvres d’intimidation des associations de jeunesse de l’opposition.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :