Rapatriement des restes de Sylvanus Olympio : L’UFC dénonce une manœuvre électoraliste.


Dans son message à la nation le 31 Décembre dernier, le chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé a annoncé, entre autre, le retour au Togo, des restes du premier Président du Togo Epiphanio Sylvanus Olympio. L’annonce ne reçoit pas l’adhésion de l’Union des Forces de Changement, dans une déclaration, dénonce et condamne ce qu’elle qualifie de manœuvre électoraliste scandaleuse et inacceptable.

« (…) En relation avec la famille, le gouvernement prendra les dispositions nécessaires pour le retour au Togo des restes du président Sylvanus Olympio, premier président du Togo afin que la nation lui rende des honneurs dus à son rang » a déclaré le chef de l’Etat. Cette déclaration est reçue à l’Union des Forces de Changement comme une véritable  insulte non seulement à la mémoire du premier Président démocratiquement élu du Togo mais aussi, à l’égard de la famille Olympio.

« Après avoir traîné dans la boue le Président Sylvanus Olympio pendant des décennies et célébré chaque 13 Janvier son assassinat, comme un acte libérateur  et fondateur du pays, le régime RPT prétend subitement aujourd’hui vouloir rendre les honneurs dus à son rang de premier Président du Togo indépendant et de Père de la Nation », peut-on lire dans le communiqué.

Selon Patrick Lawson 1er Vice Président du parti, l’UFC considère que la réconciliation nationale à laquelle aspirent les populations togolaises doit essentiellement passer par ‘‘des réformes institutionnelles et constitutionnelles permettant des élections transparentes et crédibles à travers notamment une révision rigoureuse des listes électorales, un fichier fiable, un mode de scrutin démocratique, des bulletins de vote authentifiés, une procédure claire de proclamation des résultats ; ‘‘l’engagement solennel de remettre le pouvoir à celui que le peuple aura souverainement choisi à la présidentielle de 2010 ; et ‘‘la fin de l’impunité,  la pratique de la bonne gouvernance, l’instauration de l’Etat de Droit et de la justice sociale.’’

« Cette opération sordide ne saurait berner les populations togolaises qui la trouvent indécente, provocatrice et aux antipodes d’une véritable réconciliation nationale » poursuit le communiqué.

Quant au mode de scrutin à deux tours que réclame l’Union des Forces de Changement de concert avec d’autres partis politiques, l’UFC annonce déjà une mobilisation populaire pour le samedi 9 novembre 2010. Une marche qui aura encore pour point de chute la place publique Anani Santos, ex Fréau Jardin. « L’organisation de cette marche sera purement de notre ressort et on va inviter les autres forces démocratiques qui s’inscrivent dans notre lutte politique » précise-t-on.

Publicités

4 Réponses

  1. je pense qu’il doive laisser la depouille ou elle est sa rique de reveillé des des vieux demon consil d’une ivoirienne

  2. Moi je comprends pas les gens koi. On s’est tjours pl1 du 13 janvier. Aujourd’hui, on dit, affaire d 13 janvier est fini, ça aussi ça devient problèm. Awo! Mes freres togolais, essayons d’avancer ss tjours chercher la petite bête.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :