Rencontre CENI/Partis politiques ; l’UFC appelle l’équipe Tabiou à prendre réellement ses responsabilités.


de gauche à droite, taffa tabiou, jean pierre fabre, et Jean kissi

Le bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) a rencontré samedi 5 décembre dernier à Lomé, les responsables des partis politiques légalement constitués sur le territoire national. L’Union des Forces de Changement (UFC) a répondu à l’appel avec une délégation conduite par l’honorable Jean Pierre Fabre. Le Secrétaire Général de l’UFC a appelé la CENI à, véritablement, prendre ses responsabilités au vue du retard pris dans le processus électoral.

L’Union des Forces de Changement reste formel le retard pris dans le processus électoral devant aboutir au scrutin de 2010. La CENI avait annoncé le début du processus de révision de listes électorales pour le 19 novembre mais un processus qui, a-t-on annoncé à la réunion de samedi, va finalement démarrer le 14 Décembre prochain.  Le Secrétaire Général de l’UFC regrette noter un retard de près d’un mois dans le processus et s’indigne du fait que l’équipe Tabiou s’obstine à ne pas reconnaître les répercussions que ce report peut avoir sur la date du scrutin, initialement prévue pour le dimanche 28 février.

« En matière d’élection, il y a certains délais qui sont incompressibles, il y a des délais qui sont techniques et on ne peut pas par exemple pour une opération prévue pour dix jours, et pour tenir dans les délais légaux, les réduire à deux ou trois jours » a expliqué l’honorable Jean Pierre Fabre avant d’inviter la CENI à prendre ses responsabilités. « La CENI doit prendre ses responsabilités à un moment donné, dire que les délais techniques sont tels qu’il devient difficile de tenir la date du scrutin au février et la classe politique va apprécier » a t-il ajouté.

Il est bien clair que le fichier électoral est la base de toute élection sérieuse et c’est dans cette optique que l’Union des Forces de Changement persiste sur l’audit du fichier électoral. Lors de la rencontre de samedi 05 décembre dernier, la CENI a déclaré « qu’un expert auditeur a annoncé n’avoir décelé aucun élément probant d’altération de la base de données visitées » et a au moins l’honnêteté de reconnaître que « le rapport de cet audit est toujours attendu ». Sur ce point, l’UFC par la voix de son Secrétaire Général reste formel, la fiabilité n’est pas garanti du moment pù le rapport n’est pas rendu public.

« On va commencer une opération de révision de cette liste électorale sur la base du fichier audité et dont le rapport n’a pas été rendu public, pour nous ce n’est pas sérieux » s’est exclamé Jean Pierre Fabre.

Ces inquiétudes sont aussi partagées du côté du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR). « Ce que nous voudrions c’est que la CENI ne s’enferme pas dans un dogme psychologique où eux mêmes vont se bloquer à l’avance sachant qu’il n’y a rien à faire » précise Jean Kissi.

Sommes toutes Jean Pierre Fabre dit avoir ’impression que la CENI invite les partis politiques pour les informer de ce qu’elle fait sans tenir compte des observations et des remarques faites par ces partis politiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :