CENI : Kolani Lardja renvoyé aux matériels et logistiques


Taffa Tabiou + Kolani Lardja

De gauche à droite Taffa Tabiou, Pdt de la CEN, et Henri Kolani Lardja

Débouté de la présidence de la CENI, Henri Kolani Lardja se contente désormais de la gestion de la commission en charge des matériels et logistiques de l’institution. Ce la fait partie de l’un des consensus trouvé dans la composition des sous-commissions de cette équipe qui devra, pour la première fois, organiser, superviser et proclamer les résultats des prochaines échéances électorales.

Après le pseudo consensus trouvé à la CENI relatif à la destitution de Henri Kolani Lardja et de la nomination de Taffa Tabiou Issifou à la tète de la CENI, il fallait bien mettre également en place les différentes sous-commissions qui auront à aider le bureau dans l’organisation des élections.

Ainsi, la sous-commission des Finances et Affaires administratives a pour président Sambiani-Konkadja Raphael et Amélowonou Essem comme rapporteur. Celle relative à la Sécurité sera confiée à Yves Koffi BETE avec pour rapporteur Amaglo James. Monsieur Djéri Adjawé aura à diriger la sous-commission Communication et relations publiques avec Angèle Aguigah, rapporteur. Henri Kolani Lardja quant à lui, va finalement se contenter de la sous-commission relative aux logistiques et matériels avec Lire la suite

LA COLLECTE DES ORDURES MENAGERES SUR FOND DE MAGOUILLE


Camion en plein rammassage d'ordures à Lomé

Camion en plein rammassage d'ordures à Lomé

Les troubles sociopolitiques qui ont secoué le pays dans les années 90, n’ont pas épargné la SOTOEMA, cette société étatique qui veillait à l’assainissement des villes du pays. Depuis lors, des jeunes formés sur le tas, ont pris l’initiative de passer de porte-à-porte, et ramasser des ordures ménagères. Mais depuis quelques mois déjà, c’est la grogne dans les rangs de ces jeunes, ils disent avoir été dupés par la Mairie, en complicité avec les établissements INSHALLA, WMS, et FIS dans l’attribution des marchés dans le compte du projet PEULH.

Les Etablissements de ramassage d’ordures INSHALLA, FIS et Waste Management Service WMS sont cités depuis près de six (6) mois déjà, dans une affaire de magouille, de corruption avec comme chef d’orchestre l’ancien maire de la ville de Lomé Baëta. En effet, les précollecteurs d’ordures, regroupés au sein du Collectif des Etablissements pour le ramassage d’Ordures (CERO), leur reproche d’avoir violé les clauses d’un appel d’offre, le projet PEULH, concocté par le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo avec ses partenaires. C’est un projet financé à hauteur de quatre milliards cinq cents millions de francs Cfa, qui est censé permettre non seulement aux agents collecteurs d’ordures de se professionnaliser mais assainir la capitale surtout, et les villes de l’intérieur. Il devrait permettre de faire disparaître les dépotoirs anarchiques crées à tout bout de champs.

L’annonce de ce projet, lors d’une rencontre avec les acteurs concernés le 6 Août 2008, avait entrainé la création des sociétés fictives avec pour but principal, d’éliminer Lire la suite

Présidentielle 2010 : le Pouvoir à la Croisée des chemins


On avance pas à pas vers l’élection présidentielle de 2010 et tout porte

Min. Pascal Akoussoulèlou Bodjona, Porte-Parole du gouvernement
Min. Pascal Akoussoulèlou Bodjona, Porte-Parole du gouvernement

à croire que l’étau se resserre autour du parti au pouvoir qui se retrouve dans l’impérieuse obligation d’organiser des élections transparentes, démocratiques et dont les résultats ne seront pas contestés. Seulement, le parti au pouvoir veut toujours avoir la main mise sur la CENI. Outre l’élection de Issifou Taffa Tabiou président de cette institution, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé recommande d’un comité d’appui à la Commission Electorale Nationale Indépendante, une décision qui ne respecte en aucun cas les textes du code électoral.

« Le Chef de l’Etat a insisté sur la nécessité pour la CENI et le gouvernement de tout entreprendre pour que la préparation des élections ne souffre d’aucun retard et pour que l’élection à venir se fasse dans de parfaites conditions de transparence et d’équité. Il a par ailleurs instruit le Premier ministre de mettre en place dans les meilleurs délais un comité d’appui à la Commission électorale nationale indépendante pour assister celle-ci dans la préparation des élections. » C’est en substance l’extrait du dernier conseil des Ministres qui semble donner une impulsion au processus électoral en cours. Mais seulement, les observateurs de la scène politique ont été surpris qu’à côté de la Commission Electorale Nationale Indépendante mise en place pour organiser et superviser les élections, le Chef de l’Etat propose un comité parallèle chargé de l’appuyer. Dans nos différentes investigations sur le sujet, il se dégage un véritable cafouillage. De source proche d’un ministère stratégique impliqué dans l’organisation de l’élection, il y a eu une mauvaise interprétation des instructions du Chef de l’Etat dans le compte rendu du Conseil des Ministres. Pour l’autorité en question, il s’agissait plutôt du comité de pilotage qui Lire la suite

ECHEC DU Lt Col YARK / LE GENDARME PARFAIT ANIFRANI ENFIN LIBERE.


Il aura fallu la pression de la presse pour que les concernés libèrent le gendarme

Lt Col Yark Damehane

Lt Col Yark Damehane

Parfait ANIFRANI. Il a été relâché ce mercredi 21 octobre 2009, après avoir été détenu, arbitrairement pendant près de 90 jours. Celui-ci avait été accusé par l’ancien président de la Cour Suprême, le magistrat Têko, pour avoir volé au domicile du juge des papiers rame, des CD et un collier en Or. Accusations que rejette le prévenu. Le jeune gendarme qui clamait ètre innocent avait subit dans les geôles de la gendarmerie nationale, des traitements inhumains et dégradants.

Cela fait près de 90 jours que le jeune gendarme était détenu dans des conditions effroyables. C’est le très controversé juge Têko qui avait ordonné l’arrestation du jeune soldat qui était chargé de garder son domicile. « Je ne suis jamais rentré dans la chambre à coucher de Monsieur Têko, il y a dans la maison, une domestique et un cuisinier, je ne sais par quel moyen je peux sauter les grilles de sa fenêtre pour m’introduire dans sa chambre » nous a confié le gendarme en larmes, lorsque la rédaction de L’Indépendant Express disait l’avoir rencontré. Et pourtant, le juge était formel, le Col. Yark le soutenait. Au téléphone, le juge avait confié qu’il n’a pas les preuves mais Lire la suite

LOME A VIBRE AUX COULEURS DE LA 5è JOURNEE DES COMMUNES DU TOGO.


Table d'honneur à la cérémonie de clôture

Table d'honneur à la cérémonie de clôture

Les 15 et 16 Octobre derniers, la capitale togolaise a rayonné aux couleurs de la célébration de la journée des communes du Togo. C’était la cinquième du genre. Une rencontre qui a permis aux communes togolaises de cogiter pour se doter de critères de convergence, qui les amènent à une obligation de résultats dans leur évolution, gestion et développement.

Le Togo se trouve être le seul pays de la sous région à rester en marge du processus de décentralisation. A la place des maires, ce sont les présidents de délégation spéciale, nommés par le législateur, qui répondent. Il faudrait renverser la tendance, permettre aux populations de devenir les bâtisseurs de leur propre localité. C’est dans cette optique d’accompagner le gouvernement dans sa politique de décentralisation que s’est tenu, à Lomé, les 15 et 16 Octobre derniers, la cinquième édition de la journée des Commune du Togo.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée au Palais des Congrès de Lomé, sous le Premier Ministre Gilbert Fossoun Houngbo et quelques membres du gouvernement et du corps diplomatique et consulaire. Celui-ci a réaffirmé l’engagement de son gouvernement à organiser les élections locales dès Lire la suite

PRESIDENTIELLE 2010 AU TOGO : LE CAR DIT NON A LA CANDIDATURE DE GILCHRIST OLYMPIO.


Le Comité d’action vient de prononcer son divorce avec l’Union des Forces deYawovi Agboyibo Changement. Le Comité d’Action pour le Renouveau, lors d’une rencontre avec la presse a annoncé sa désapprobation vis-à-vis de son ralliement à la candidature de Gilchrist Olympio, dans le cadre des élections présidentielles de 2010. Le parti se dit pourtant ouvert aux discussions avec les autres partis de l’opposition.

« Il est illusoire de s’attendre à quelques mois de la prochaine élection présidentielle à ce que M. Gilchrist Olympio devienne subitement le rassembleur qu’il faut pour réaliser l’alternance et sortir le Togo de la crise politique et socio-économique qu’il traverse depuis des années», c’est en ces termes que se sont exprimés les responsables du Comité d’Action pour le Renouveau, lors d’une rencontre avec la presse à Lomé. Les leaders du CAR on voulu répondre ainsi au candidat de l’Union des Forces de Changement Gilchrist Olympio qui, le jeudi 15 octobre 2009, avait déclaré sur les antennes de RFI qu’il n’existe au Togo que deux forces politiques : le RPT et l’UFC. Le Car s’est du coup, senti lésé.

« M. Gilchrist Olympio vient ainsi de laisser éclater aux yeux du monde entier qu’il n’est pas le rassembleur dont Lire la suite

Guerre de tranchée ; Le Général AYEVA, la Pomme de discorde entre le Ministre Titikpina et le DG Monpion de la Police


Ministre TITIKPINA

Ministre TITIKPINA

Depuis le 22 septembre dernier, un bras de fer est engagé entre le Ministre de la sécurité, Atcha TITIKPINA et son Directeur Général de la Police , le Col. MONPION. L’un, le DG de la Police serait mis aux arrêts de rigueur par l’autre, le Ministre pour un conflit de leadership et de hiérarchie.  Une guerre qui prend des allures sérieuses surtout que les bourdonnements se font sentir dans les rangs de la Police.

El Hadj Mohamed Atcha TITIKPINA est très fâché contre le Directeur Général de la police nationale et manœuvre de le neutraliser complètement, comme il sait bien le faire. La tension est montée d’un cran entre les deux hommes dans une affaire de mercenaires qui seraient entrés au Togo via le Ghana.

En effet, d’après les informations qui nous sont parvenues, la police togolaise, avec à sa tête le Col. Monpion aurait été informé de l’introduction au Togo entre le 22 et le 23 septembre dernier d’un certain nombre de personnes soupçonnées comme des terroristes en mission. Les rapports remis au DG de la police ont confirmé l’information qui relavait déjà de la sûreté de l’Etat.
Le Col. Monpion n’a pas cherché loin que de transmettre ce rapport au Chef d’Etat major de l’Armée, le Général Ayéva qui a introduit des enquêtes du service de renseignement.
Et c’est au cours de l’enquête que le Ministre s’est rendu compte que quelque chose se tramait sans qu’il ne soit mis au courant par son Directeur de la Police. Pour lui, le respect de la hiérarchie a été vicié. Titikpina est rentré dans une colère de hérisson en suspendant Lire la suite