ECHEC DU Lt Col YARK / LE GENDARME PARFAIT ANIFRANI ENFIN LIBERE.


Il aura fallu la pression de la presse pour que les concernés libèrent le gendarme

Lt Col Yark Damehane

Lt Col Yark Damehane

Parfait ANIFRANI. Il a été relâché ce mercredi 21 octobre 2009, après avoir été détenu, arbitrairement pendant près de 90 jours. Celui-ci avait été accusé par l’ancien président de la Cour Suprême, le magistrat Têko, pour avoir volé au domicile du juge des papiers rame, des CD et un collier en Or. Accusations que rejette le prévenu. Le jeune gendarme qui clamait ètre innocent avait subit dans les geôles de la gendarmerie nationale, des traitements inhumains et dégradants.

Cela fait près de 90 jours que le jeune gendarme était détenu dans des conditions effroyables. C’est le très controversé juge Têko qui avait ordonné l’arrestation du jeune soldat qui était chargé de garder son domicile. « Je ne suis jamais rentré dans la chambre à coucher de Monsieur Têko, il y a dans la maison, une domestique et un cuisinier, je ne sais par quel moyen je peux sauter les grilles de sa fenêtre pour m’introduire dans sa chambre » nous a confié le gendarme en larmes, lorsque la rédaction de L’Indépendant Express disait l’avoir rencontré. Et pourtant, le juge était formel, le Col. Yark le soutenait. Au téléphone, le juge avait confié qu’il n’a pas les preuves mais il préfère le détenir là-bas, en attendant que les enquêtes de la Gendarmerie aboutissent. A en croire les confrères de L’Indépendant Express, il leur avait raccroché au nez, lorsqu’ils essayaient de lui demander la légalité de son acte envers le gendarme.

Le Col. Yark lui était serein et ne roulait que sur les paroles de M. Têko, dans la mesure où toutes les enquêtes qu’il a menées n’ont apporté aucune preuve inculpant le prévenu.

Le jeune gendarme avait été conduit menotté à son domicile à Adidogomé pour une première perquisition, et conduit, en tenue militaire et toujours en menottes dans son village à Amou-oblo pour les mêmes raisons. Mais les enquêtes n’ont rien trouvé de ce dont on accuse Parfait.

Arrêté, il a été détenu d’abord au violon, et d’après nos informations avec des personnes interpellées dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat.

Après avoir passé 60 jours, il a été libéré par la gendarmerie mais très vite, il a été de nouveau interpellé à l’infirmerie du camp Gendarmerie au moment où il était sous traitement. Le juge Têko n’est pas d’accord qu’on le libère tout simplement parce qu’il n’a pas encore retrouvé ses CD, Rames de papier et colliers perdus.

C’est alors qu’il était privé de toute liberté, parce que détenu sans aucune raison et dans l’illégalité totale en tôle au sein de la gendarmerie.

Le gendarme Parfait ANIFRANI est enfin libéré. La presse, le quatrième pouvoir a joué son rôle, seulement que les prédateurs à la liberté des citoyens soient punis conformément aux textes en vigueur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :