Construction Du Camp Militaire Dans La Préfecture Des Lacs – LE POUVOIR PREPARE LA TERREUR EN 2010


Dans sa publication no 89, l’hebdomadaire togolais L’Indépendant Express annonçait la construction d’un camp militaire dans la préfecture des Lacs. Une construction qui est entrain d’être érigée sur une superficie de près de 100 hectares. A en croire nos confrères, les localités Folyvi Joe et Gbogbokondi auraient été acquises à cinquante (50) mille francs CFA l’hectare selon des sources concordantes, avec la complicité des responsables préfectoraux et le concours de l’intimidation par les militairesTreillis

Les populations nourrissent de jour en jour, l’inquiétude d’une nième répression en 2010 avec les actions du pouvoir en place. Selon des sources dignes de foi, un camp de la trempe de celle des Lacs est aussi entrain d’être construite à Sokodé, une localité située dans la partie septentrionale du pays. Certains observateurs vont à souligner que «c’est sans doute pour réprimer ceux qui vont vouloir contester les résultats de la présidentielle de 2010 »

Avec les recrutements incessants dans l’armée qui se font à quelques mois seulement de la prochaine échéance électorale, les populations ont la peur aux ventres. Pourquoi veut-on augmenter l’effectif de l’armée ? A-t-on peur d’une agression venant de l’extérieur ?  Pourtant le Togo n’est qu’un rectangle de terre de 56 600 km2. On se rappelle bien que le Togo à son indépendance en 1963, n’avait que 500 hommes en treillis. Alors pourquoi cet empressement de la part des autorités en place d’augmenter l’effectif de l’armée qui selon certaines sources, dépasse 20 000 militaires. Veut-on arriver à la situation d’autre pays du nord où les dirigeants mettent en place un militaire pour un citoyen ?

Pour nos confrères de L’Indépendant Express, le choix de la préfecture des Lacs n’est pas fortuit. Lors de la toute récente élection présidentielle alimentée par des émeutes, des jeunes de cette localité se sont accaparés les armes des militaires dans cette préfecture située à une quarantaine de kilomètres de la capitale.

Les propos du Lieutenant Colonel Damehane Yark qui, lors d’une marche de protestation des journalistes avait lancé « dispersez-vous où on vous arrose […] vous n’arrivez encore rien vu » en disent long. Assez d’ingrédients pour comprendre que le pouvoir prépare la terreur en 2010.

A quoi bon de terroriser la population civile alors que l’hymne de l’apaisement et de la réconciliation est chantée sur les toits, Le Rassemblement du Peuple Togolais devrait vraiment revoir sa copie si l’on veut vraiment semer des graines de paix et de cohésion sociale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :