TOGO : LE JOURNALISTE GILLES GBAGBA PASSE A TABAC


Dans la journée du mercredi 15 juillet, Gilles Gbagba, un confrère de Radio Métropolys à Lomé a été victime de violences exercées par des forces armées togolaises. La scène s’est produite devant les locaux du Centre Culturel Français de Lomé. Cette action qui remonte à un ère dépassé, ne laisse pas indifférent les organisations des journalistes. L’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) et le Conseil National des Patrons de Presse du Togo (CONAPP) disent condamner « cet  exercice de violences volontaires par certains éléments des Forces Armées Togolaises».

Pour le trio, « au moment où notre pays traverse des moments difficiles et s’inscrit dans une dynamique de réconciliation de tous ses fils, il est déplorable que certains esprits mal intentionnés s’adonnent encore à des comportements ancestraux en totale violation des lois et textes de notre République qui disposent que nul n’a le droit de se faire justice. » L’UJIT, l’OTM et le CONAPP estiment qu’en se comportant ainsi, les éléments du génie militaire en question, jettent du discrédit sur les Forces Armées Togolaises et n’honorent pas leurs supérieurs et toutes les formations, sensibilisations  en la matière qui leur sont données.

Dans un communiqué conjoint, ils disent attirer l’attention du Président de la République, du Premier Ministre et son Gouvernement, du Président de l’Assemblée  Nationale, des Députés, du Chef d’Etat Major des Forces Armées Togolaises sur ce grave et déplorable comportement de certains éléments du génie militaire qui démontre une volonté manifeste d’intimidation, de domination, de mépris et repose par ailleurs la question de la sécurité du journaliste et même du citoyen togolais .

« L’UJIT, l’OTM et le CONAPP demandent que toute la lumière soit faite sur cette affaire qui n’honore pas les Forces Armées Togolaises et notre pays le Togo et entendent y donner très rapidement une suite judiciaire. » pouvait-on lire.

Ils invitent toutefois les journalistes et professionnels de la Communication à être vigilants et à respecter scrupuleusement les dispositions légales de « La Constitution de la IVè République », le Code de la Presse et de la Communication et le Code de déontologie des journalistes.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :