AIDE DE L’ETAT A LA PRESSE : 95 MILLIONS POUR FORMATION DES JOURNALISTES, 200 MILLIONS COMME AIDE DIRECTE


La Commission Technique de Gestion et de Suivi de l’aide de l’état à la presse a animée hier à la maison de la presse, une rencontre avec les journalistes et les professionnels de la communication pour les mettre au parfum du dispatching des trois cent cinquante (350) millions d’aide de l’état à la presse.

Seulement quatre vingt quinze (95) millions de nos francs serviront à former les journalistes avec pour principal objectif, « professionnaliser la presse privée togolaise » selon les termes de Adjoavi Awu-saba  la présidente de la Commission avant d’ajouter que « c’est en tenant compte des priorités de la presse et des donateurs ». Cette formation sera scindée en trois (3) grandes étapes notamment la formation pédagogique, la formation dans les rédactions des organes avec l’appui des experts internationaux et la formation thématique pour les non bénéficiaires de la ‘manne’.

« Deux cents (200)  millions de cette bagatelle serviront d’aide directe à la presse mais une aide soumise à  un certain nombre de conditionnalité prévu à l’article 8 du décret du 30 Mars » a précisé la présidente de la Commission. Le reste sera distribué entre le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), la Maison de la presse et la Commission elle-même ; respectant aussi certaines normes avec une partie pour des séries de formation, et l’autre pour l’équipement et le fonctionnement de ces institutions.

Cette aide de l’état à la presse ne couvre que l’année budgétaire Avril 2008-Avril 2009 et ne concerne que les entreprises de presse. Les postulants devront constituer un dossier à adresser à la Commission Technique de Gestion et de Suivi. Certains critères étant exigé avec entre autre, être en règle avec l’autorité de réglementation des secteurs des postes et télécommunication, être en conformité avec la loi organique de la HAAC,  avoir un personnel dont le tiers (1/3) au moins est permanent avec une liste complète émargée des journalistes travaillant à la rédaction de l’entreprise de presse pour ce qui concerne les medias audiovisuels. Pour ceux de la presse, il est entre autre exigé la nécessité d’avoir un siège et un personnel permanent, paraître régulièrement ou totaliser au moins 51% du nombre de parution, exister au moins douze (12) mois révolus, et ne pas consacrer plus du quart (1/4) de sa surface rédactionnelle à la publicité et aux annonces.

La date butoir pour soumettre sa candidature à en croire les responsables de la commission, est fixée au 31 Juillet 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :