LE PDP DE BASSABI KAGBARA DEMANDE LA REPRISE DES DISCUSSIONS POLITIQUES


Bassabi Kagbara le Président du PDP

Bassabi Kagbara le Président du PDP

Le Parti Démocratique Panafricain était devant la presse en fin de semaine dernière. Bassabi Kagbara le leader du parti se dit préoccupé par les évènements de ces derniers jours notamment la présumée affaire de tentative de coup d’état. Selon le PDP, cette affaire ne devrait pas occulter les discussions politiques ouvertes depuis février 2009 et qui devraient préparer le pays pour l’élection présidentielle de 2010. Le parti réclame un remaniement des préfets avant la présidentielle s’il est vrai dit-il que le pouvoir en place veut organiser des élections qui montrent que le Togo peut aussi servir de bon exemple.

Bassabi Kagbara s’indigne également contre la récupération politique des évènements du 12 Avril  et dénonce les marches dites de soutien au chef de l’état togolais Faure Essozimna Gnassingbé qui ne serait qu’une campagne présidentielle avant les échéances électorales.

Le Parti Démocratique Panafricain demande entre autres, une nouvelle baisse de 25% sur les prix du carburant. La toute récente réduction effectuée sur ces prix par le gouvernement n’est point selon le parti, ce à quoi le citoyen s’attend car le carburant demeure toujours plus cher au Togo que dans las pays limitrophes soit 275f au Ghana et 350f au Benin. Outre les prix du carburant, il demande également la baisse immédiate du prix du ciment.

« Aujourd’hui, hormis les affectations punitives, ce sont des menaces d’agressions physiques, d’exclusion sociale et de privation de droit, de menace de mort dont sont l’objet nos militants dans la région de la Kara. Dans le cas des préfectures de la Binah et de Dankpen par exemple, les préfets de ses localités respectives s’associent personnellement à ces pratiques viles, oubliant la ruine dans laquelle s’enfoncent au jour le jour les localités de leur ressort » s’est indigné le responsable du parti.

Le Docteur en économie Bassabi Kagbara n’a pas manqué son domaine de prédilection,  il appelle le gouvernement à réaménager les prévisions budgétaires de sorte à minimiser les prévisions faites sur les ressources externes afin de dit-il mettre les modestes programmes socio-économiques du pays à l’abri des réductions drastiques annoncées alors par les bailleurs sur les aides habituellement allouées à l’Afrique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :