Présenté au juge d’instruction, Kpatcha Gnassingbé refuse l’assistance d’un avocat


Kpatcha Gnassingbe photo libertetg.com

Kpatcha Gnassingbe photo libertetg.com

Interpellé mercredi dernier devant l’Ambassade des Etats-Unis au Togo, Kpatcha Gnassingbé a été présenté vendredi au juge d’instruction, Koffi Ernest Bignang, dans le cadre du présumé complot d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Après son audition, il s’est vu inculper officiellement pour plusieurs chefs d’accusation, notamment pour « tentative d’attentat contre la sûreté de l’Etat, groupement de malfaiteurs, rébellion, violence volontaire avec usage d’arme à feu et complicité de violence volontaire » et un mandat de dépôt a été délivré contre lui.

Selon des sources judiciaires, l’ancien ministre de la Défense et des anciens Combattants aurait refusé l’assistance d’un avocat. Il aurait été entendu tout seul. Pour l’heure, personne ne connaît les raisons qui motivent le refus de l’ex-DG de la SAZOF de se faire assister d’un avocat.

Mais à l’allure où vont les choses, les autorités politiques et judiciaires togolaises seront obligées d’aller jusqu’au bout pour que la vérité se manifeste dans cette affaire. En remettant Kpatcha aux autorités togolaises, l’ambassade des Etats-Unis a sûrement eu des garanties de la part du pouvoir. Ce que laisse entrevoir le communiqué rendu public à cet effet : « Le Gouvernement Américain encourage fortement les autorités togolaises à respecter les droits constitutionnels inaliénables de M. Kpatcha Gnassingbé dans ce processus d’investigation. Il est impératif que le Gouvernement togolais respecte les droits du peuple togolais, leaders politiques et officiels compris ».

Même le chef de l’Etat a réitéré dans son discours que la justice fera son travail. « Voilà pourquoi j’ai pris toutes les mesures avec le gouvernement, pour que la justice s’exerce avec fermeté mais dans la sérénité à l’égard des auteurs de ces actes criminels et de leurs complices. La justice suit son cours et les auditions des personnes mises en cause se déroulent sous la direction d’un juge d’instruction. D’ores et déjà, les dimensions du projet criminel apparaissent dans toute leur ampleur », a-t-il affirmé.

Avec le procès qui s’annonce, les langues risquent de se délier et d’étaler à la place publique beaucoup de choses.

 

Source :www.libertetg.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :