L’UFC S’INSURGE CONTRE L’ARRESTATION DE KPATCHA GNASSINGBE


UFC

UFC

L’arrestation en début de semaine du député Kpatcha Gnassingbé suscite déjà des réactions dans la classe politique togolaise. L’Union des Forces de Changement toujours qualifié de radicale, s’insurge contre la procédure ayant conduit à l’arrestation du demi-frère du chef de l’Etat. Isabelle Manavi AMEGANVI, la 3è Vice-présidente de

Nostalgie-Lomé que la procédure judiciaire n’a pas été respectée du moment où poursuit-elle, le député ne saurait donc faire l’objet d’aucune procédure d’interrogation par la gendarmerie nationale tant que l’Assemblée nationale n’a pas procédé par un vote, à la levée de cette immunité. Dans la matinée du jeudi 16 Avril, le bureau de l’Assemblée Nationale composé rien que de députés RPT (parti au pouvoir), s’est réuni expressément pour remettre Kpatcha Gnassingbé à la disposition de la justice.

l’UFC a confié à nos confrères de

Selon Patrick Lawson le 1er Vice-président du parti, « Il est inconcevable que

le Procureur de la République prétende faire interpeller des personnes de l’entourage du député Kpatcha Gnassingbé au domicile de ce dernier en y envoyant la gendarmerie à une heure aussi tardive. L’interpellation d’un citoyen, pour quelque motif que ce soit, est une opération de police judiciaire qui ne relève nullement de la compétence des FAT et encore moins de celle de la FIR. » a t-il rappelé.

Le parti de Gilchrist Olympio, dans une déclaration appelle l’Assemblée nationale d’inscrire à l’ordre du jour de la session en cours, un débat sur la question de l’impunité et sur le respect de l’immunité parlementaire des députés ; d’interpeller le ministre de la Défense Nationale pour éclairer la Représentation nationale sur les évènements de la nuit du 12 au 13 Avril 2009 ; de mettre en place dans les plus brefs délais, une commission d’enquête parlementaire pour situer les responsabilités sur l’opération militaire des 12 et 13 Avril 2009.

A en croire les responsables du parti, cette affaire qu’ils qualifient de piteuse et de lamentable met en évidence la persistance de l’insécurité entretenue par le régime RPT pour torpiller la préparation sereine de la prochaine présidentielle dans le but d’empêcher le véritable changement auquel aspire le peuple togolais. Elle traduit selon eux,  le refus du gouvernement de prendre à bras le corps, la question cruciale de l’impunité au Togo. Elle traduit également le manque total de volonté politique du gouvernement et du régime RPT de créer les conditions d’un règlement juste et durable de la crise qui mine notre pays.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :