Le légionnaire français Da Silva Pereira parle de menace


Le légionnaire français d’origine brésilienne qui a tué mardi deux camarades, un soldat togolais et un paysan tchadien à Abéché, dans l’est du Tchad, dit avoir commis son forfait parce qu’il était menacé par ses frères d’armes. Selon des informations relayées par « Le Progrès » le quotidien tchadien, il dit avoir marre de la provocation répétée de deux légionnaires qu’il a abattus.

EUFOR

EUFOR

Selon ce journal privé, le légionnaire Da Silva Pereira « jure ne pas avoir vu » le soldat togolais de la mission des Nations unies (Minurcat), également tué dans le Camp des étoiles d’Abéché (est).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :