L’ATC CONFIRME SA PLACE A LA MANGEOIRE


« L’Association Togolaise des Consommateurs ATC est à la mangeoire ». L’information circulait depuis que le porte-parole de l’Association Irénée Boèvi-Lawson a claqué la porte à la suite de la suspension in extremis d’un appel à un soulèvement populaire contre la cherté de la vie. Cette information se concrétise avec le mutisme affiché de l’ATC face à l’augmentation des prix des produits de la Brasserie du Benin.  Les responsables de cette société, soulignent que l’augmentation des droits d’accises a été coordonnée avec l’ATC, le syndicat des grossistes et celui des détaillants et celui des détaillants sous la coordination du Ministère. L’ATC joue au plus malin, elle estime n’avoir pas donné son accord pour cette hausse et qu’elle a juste été informé par rapport à cette hausse. L’ATC va –t- elle réagir ? On  répond qu’elle n’a pas le monopole de revendication au Togo, qu’on ne devrait pas voir l’ATC comme un mouvement de rébellion qui va contre les décisions du gouvernement. A Agouta Aladjou  le nouveau porte parole de l’Association de lancer  « Si les togolais veulent aller à la rébellion, manifester leur désaccord qu’ils le fassent…L’ATC a déjà assez fait… » Des propos qui ne font que confirmer leur place à la mangeoire.

Cette augmentation sur les bières va de 10 à 15%, 1à 2% sur les boissons gazeuses et 16 à 30% sur les boissons alcoolisées. Bon à savoir, en achetant un produit BB Lomé, 42%  des recettes vont à l’Etat pour nous dit-on, permettre de mettre en œuvre la politique budgétaire du gouvernement et de lutte contre la pauvreté. Il faut donc comprendre que cette hausse qui devrait être effective depuis janvier 2009, n’est qu’une décision au plus haut sommet de l’Etat pour renflouer ses caisses. Et ces caisses, on sait là où elles se trouvent…

On fait grimper les pris du ciment, on diminue légèrement les prix produits de pétrole, on augmente ceux des produits pétroliers, et on ne révise pas à la baisse les prix des denrées alimentaires. L’ATC reste muette. Selon les propos d’Agouta Aladjou, l’ATC subit ces augmentations donc… les togolais doivent eux aussi subir. Il se contente d’appeler la pauvre population à ne boire que dans les points de vente où sont affichés les prix homologués aux produits de la Brasserie.

Nombreux sont les togolais qui sont déçus de ce virement de l’Association des Consommateurs qui devraient en réalité œuvrer pour que les togolais, avec le pouvoir d’achat assez bas, puissent au moins se procurer des produits de première nécessité sans aucune crainte. Pauvre ATC ! Pauvres Togolais !

 

 

Publicités

Une Réponse

  1. Je suis surpris du silence qu’observe l’ATC face à la vie chère au Togo. La nouvelle facturation de la CEET est révoltante et je souhaite manifester mon mécontentement. Une manifestation est plus que jamais nécessaire pour dire notre raz le bol.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :