LE TOGO RENOUE SA COOPERATION AVEC L’ENTRAVE A LA LIBERTE DE PRESSE


 presseQuelques jours après le problème de Nostalgie-Lomé avec la Haute Autorite de l’Audiovisuel et de la Communication qui voulait interdire une émission interactive sur ses antennes, nombreux sont les observateurs qui ont prédit un horizon sombre pour la liberté d’expression au Togo. Ils auraient peut-ètre raison avec l’interpellation par la Direction Générale de la  police judiciaire, la DPJ dans la journée de lundi de Lucien Messan, directeur de publication de l’hebdomadaire ‘Le Combat du Peuple’. Une arrestation sur ordre du Ministre de la Sécurité le Colonel Mohammed Atcha Titikpina. Aucune raison officielle n’a été donnée mais de sources officieuses, le confrère a été interpellé pour un des articles qu’il a publié dans sa dernière parution.

L’Association des Journalistes pour les Droits de l’Homme (JDHO) dit condamner ce qu’elle qualifie de pratiques rétrogrades et en appelle au respect par les autorités togolaises des textes en vigueur dans le pays, notamment l’article26 de la Constitution relatif à la liberté de la presse.

 L’Union des Journalistes Indépendants du Togo dit condamner  cette interpellation du confrère Lucien Djossou MESSAN. Selon le Secrétaire Génral de l’UJIT  Crédo Adjé K.  TETTEH « Cela constitue une grave atteinte à l’exercice de la profession et une  flagrante violation de la loi qui nous fait penser à la résurrection des vielles méthodes d’une époque révolue. »

On se rappelle de l’article « mon meilleur ami s’appelle amouzou » du journal Focus Infos. Cet article  n’a fait que révéler au grand jour l’ethnicisation qui gangrène l’administration publique togolaise : que les secteurs clés ou du moins les sociétés et les plus juteux sont confiés aux ressortissants d’une seule ethnie en occurrence nos frères du septentrion-les kabyè. Cette publication va donner de l’insomnie aux responsables politiques et à l’Observatoire Togolais des Medias de rappeler Focus Info pour ‘non-respect de la déontologie’.

A situation fait déjà craindre un mauvais sort pour les journalistes et l’entrave à) la liberté d’expression surtout que nous sommes seulement à quelques doigts des élections présidentielles.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :