ACCIDENT DE LA CIRCULATION AU YATENGA 3 MORTS ET 38 BLESSES


Dans la nuit du vendredi 13 mars 2008, vers 20 heures, un camion de transport mixte qui revenait du marché de Titao a fait choc à environ 14 kilomètres de Ouahigouya. Bilan, 03 morts, 38 blessés et de nombreux dégâts matériels.Quelques minutes après le drame, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans toute la ville de Ouahigouya. De partout accouraient des parents, des amis et des connaissances au Centre hospitalier régional (CHR) du Nord.

Beaucoup se sont dirigés au lieu de l’accident où l’on s’affairait à apporter du secours aux victimes. Sur les lieux, de nombreuses autorités se sont rendues pour constater de visu la situation et aider toutes ces âmes en peine. Pour l’occasion, c’est une forte brigade de sapeurs-pompiers, aidés par les autres forces de sécurité qui s’y sont rendus.

Selon des témoignages, l’accident est survenu suite à un dépassement mal effectué dudit camion par un autre véhicule à un endroit dangereux de la route. Pour les passagers que nous avons pu approcher, le véhicule en dépassement aurait maintes fois demandé la voie au chauffeur du camion qui n’a pas voulu céder. Forçant le passage, celui-ci ayant à peine dépassé le camion, s’est vu obliger de se rabattre immédiatement au vu du mauvais état de la route.

Voulant éviter le danger et aveuglé par l’épaisse poussière qui se dégageait, le chauffeur du camion, d’un coup de volant, a quitté son itinéraire. Les violentes secousses ont fait tanguer le camion. Des passagers, juchés sans nul doute en haut du véhicule, ont été projetés à terre.

Le camion après moult tentatives de reprendre la route s’est finalement retrouvé à terre. Personnes et biens ont été déversés sur la chaussée. Il s’agit, pour la plupart, de commerçants partis pour le marché de Titao, et de leurs marchandises.

De ce triste spectacle, deux personnes ont perdu la vie sur-le- champ. Elles ont été inhumées cette nuit-là. Les blessés, convoyés par les sapeurs-pompiers de Ouahigouya aux urgences du CHR, y ont reçu leurs premiers soins. Mais hélas, un jeune homme, du nom de Boukary Ouédraogo, commerçant habitant le secteur n°5 de Ouahigouya, y a succombé, par suite de ses blessures.

Pour les autres, le docteur Mamoudou Ouédraogo, en service de chirurgie à Ouahigouya, rassure : « Il n’y a pas de cas grave. Tous ceux que nous avons enregistrés sont hors de danger. Ils souffrent de contusions légères. Nous gardons dans nos services quelques six cas que nous observons en ce moment ».

http://www.lobservateur.bf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :