BAMAKO ACCUEILLERA LA 13E CONFERENCE AFRICAINE SUR LE PETROLE ET LES MINES


La capitale malienne, Bamako, accueillera du 3 au 6 novembre 2009, la 13ème conférence et exposition sur le négoce et le financement du pétrole, des mines et du gaz en Afrique. Elle est organisée conjointement par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et le gouvernement du Mali.

 

Selon les organisateurs, cette rencontre, se veut un cadre pour les professionnels d’examiner le secteur énergétique et minier malien en particulier et africain en général.

Depuis 1998, en effet, l’industrie de l’or au Mali a attiré plus d’un milliard de dollars grâce notamment à un code d’investissement avantageux.

Bien qu’encore partiellement exploré et le potentiel minier sous-estimé, le Mali est d’ores et déjà le troisième producteur d’or en Afrique, derrière l’Afrique du Sud et le Ghana.

La production aurifère y représente 8% du Produit intérieur brut (PIB), 70% des exportations et 14% des recettes de l’Etat.

La recherche pétrolière connaît également un boom au Mali. Sur les 29 blocs établis sur les 5 bassins sédimentaires, 20 blocs sont attribués à des sociétés de recherche pétrolière.

Un forage d’exploration sera réalisé à partir de juin 2009 sur certains de ces blocs.

La capitale malienne, Bamako, accueillera du 3 au 6 novembre 2009, la 13ème conférence et exposition sur le négoce et le financement du pétrole, des mines et du gaz en Afrique, apprend-on de source source officielle.

Selon les organisateurs, cette rencontre, organisée conjointement par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et le gouvernement du Mali, se veut un cadre pour les professionnels d’examiner le secteur énergétique et minier malien en particulier et africain en général.

Depuis 1998, en effet, l’industrie de l’or au Mali a attiré plus d’un milliard de dollars grâce notamment à un code d’investissement avantageux.

Bien qu’encore partiellement exploré et le potentiel minier sous-estimé, le Mali est d’ores et déjà le troisième producteur d’or en Afrique, derrière l’Afrique du Sud et le Ghana.

La production aurifère y représente 8% du Produit intérieur brut (PIB), 70% des exportations et 14% des recettes de l’Etat.

La recherche pétrolière connaît également un boom au Mali. Sur les 29 blocs établis sur les 5 bassins sédimentaires, 20 blocs sont attribués à des sociétés de recherche pétrolière.

Un forage d’exploration sera réalisé à partir de juin 2009 sur certains de ces blocs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :