Les Eléphants humilient Laurent Gbagbo, selon la presse ivoirienne


(Laurent gbagbo- le président togolais)

(Laurent gbagbo- le président togolais)

La défaite, dimanche à Abidjan, de l’équipe nationale Côte d’Ivoire en match d’ouverture du premier Championnat d’Afrique des nations (CHAN) des footballeurs locaux, en présence de Laurent Gbagbo et des ses pairs Blaise Compaoré du Burkina Faso et de Thomas Yayi Bony du Bénin, est largement commentée par la presse ivoirienne, estimant que les Eléphants ont humilié le président Gbagbo.

 

 

 

« CHAN 2009, les Eléphants humilient Gbagbo » barre en sa Une le quotidien indépendant L’Inter, ajoutant qu’en s’inclinant lourdement devant les Zambiens (0-3) en présence du chef de l’Etat, les Eléphants de Côte d’Ivoire ont humilié le chef de l’Etat qui avait à ses côtés ses homologues du Burkina Faso, Blaise Compaoré, et du Bénin, Yayi Boni.

« Le régime FPI est-il maudit ? Le début de la fin d’un régime ? », interroge pour sa part, en sa manchette, le Nouveau Réveil, quotidien proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique).

Selon ce journal, la question mérite d’être posée dans la mesure où « en un mois, le régime au pouvoir a été frappé par cinq malheurs notamment les vols et la corruption à la présidence, l’incendie à l’assemblée nationale, l’incendie du command car de Gbagbo, l’humiliation des Eléphants… ».

Le Nouveau Réveil qui souligne par ailleurs la victoire du Sénégal sur la Tanzanie (1-0) lors du deuxième match de cette Poule A, revient également sur la manière dont le chef de l’Etat Laurent Gbagbo a quitté le stade Félix Houphouet Boigny après « le match de la honte ».

« CHAN 2009 : début chaotique des Eléphants », écrit Nord Sud quotidien, qualifiant la débâcle de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire dimanche face à la Zambie (0-3) « d’humiliation ».

Le même journal met également en exergue « la colère des Ivoiriens ». « Eléphants, plus jamais ça », écrit le quotidien sportif Le Fanion en sa Une.

Selon ce journal, le N°15 de la Zambie, Singuluman Given, grâce à son triplet, s’est révélé comme le bourreau des Eléphants de Côte d’Ivoire.

« Le Sénégal débute bien », conclut-il, ajoutant que « la Poule B (Zimbabwe, le Ghana, la Libye et la RD Congo) entre en lice ce lundi à Bouaké ».

Le quotidien gouvernemental Fraternité Matin, se félicité de la présence de chefs d’Etat à l’ouverture du CHAN : « Compaoré et Yayi Bony hier à l’ouverture du CHAN, solidarité à un pays débout » affiche en sa Une ce journal.

Selon ce journal, leur présence aux côtés de leur homologue ivoirien, Laurent Gbagbo, a été perçu comme une solidarité de la sous région ouest africaine à un pays qui sort progressivement d’une grave crise militaro politique enclenchée en septembre 2002.

Huit équipes participent à cette compétition qui prend fin le 08 mars prochain.

Le pays hôte, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, la Zambie et la Tanzanie partagent la poule A logée à Abidjan, alors que le Zimbabwe, le Ghana, la Libye et la RD Congo constituent la poule B qui va évoluer à Bouaké, mais aura ses quartiers à Yamoussoukro.

 source: jeuneafrique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :