L’UFC EXIGE LA PRESENCE DE FACILITATEUR AU SEIN DU CADRE PERMANENT DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION NATIONALE


Les discussions au sein du Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC) devraient reprendre lundi, mais l’union des Forces de Changement campe sur sa position. Elle demande que soit inscrit dans les réglements intérieurs la présence de facilitateur en cas de blocage. « Nous n’allons pas continuer tant que nous n’avons pas satisfaction à la question relative au recours à la facilitation » C’est ce qu’a laissé entendre Jean pierre Fabre  le secrétaire général du parti sur les antennes de Nostalgie-Lomé samedi dernier dans l’émission Forum Citoyen.

(jean Pierre Fabre Secrétaire Général de l'UFC)

(jean Pierre Fabre Secrétaire Général de l'UFC)

 

 

Contrairement au communiqué lu à la télévision nationale  faisant cas d’une rencontre entre le chef de l’état Faure Essozimna Gnassingbé et les leaders politiques menant les discussions au sein du CPDC, l’honorable Fabre s’est inscrit en faux affirmant que l’UFC n’a rencontré qui que se soi, avant de poursuivre « nous ne savons pas d’où cela provient.

 Les discussions au sien du Cadre ont été suspendues  Le mardi 17 février 2009, lors de la septième séance à la sur requête de l’Union des Forces de Changement (UFC), face au blocage sur la question du recours à la Facilitation.

L’UFC, dans un communiqué de presse daté de jeudi 19 février réitère son exigence « l’adoption d’un règlement intérieur » incluant le recours à la facilitation est « fondamentale pour la reprise et la poursuite sérieuse et sereine des travaux du CPDC ».

Déclaration relative à la suspension des travaux du CPDC

Le mardi 17 février 2009, lors de la septième séance du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC), face au blocage dans l’adoption du règlement intérieur, notamment sur la question de recours à la facilitation en cas d’absence de consensus sur les sujets relatifs aux réformes politiques, l’Union des Forces de Changement (UFC) a demandé la suspension des travaux jusqu’au lundi 23 février 2009. A l’issue des réunions respectives de son Bureau National et de son Groupe Parlementaire les 18 et 19 février 2009, l’UFC réaffirme que la crise de confiance qui prévaut dans notre pays exige le recours à la facilitation en cas de blocage. L’adoption d’un règlement intérieur, incluant cette disposition, est donc fondamentale pour la reprise et la poursuite sérieuse et sereine des travaux du CPDC.

Guidée par le souci de transparence, de justice et d’équité, l’UFC confirme sa volonté de contribuer activement à l’adoption et à la mise en œuvre consensuelles des réformes politiques. A cet effet, elle rappelle les observations et les propositions constructives qu’elle a dûment remises au CPDC.

L’UFC souhaite que le même souci de transparence, de justice et d’équité, anime le régime RPT et le conduise à aller dans le sens des attentes des populations togolaises.

L’UFC demande à la communauté internationale d’accompagner le Togo dans cette phase cruciale de la préparation de l’élection présidentielle de 2010. Elle en appelle à la vigilance des populations togolaises et les invite à rester plus que jamais mobilisées.

Fait à Lomé, le 19 février 2009

Pour le Bureau National,

Le Vice- Président,

Patrick LAWSON

 

Sylvio Combey

Journaliste Nostalgie-Lomé

*   968 96 76 / 043 43 54

sylviocombey@gmail.com

http://www.sylviocombey.wordpress.com

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :