Le CAR dément le bilan HOUNGBO sur Radio Nostalgie-Lomé


Le chargé à la communication du Comité d’Action pour le Renouveau CAR , Monsieur Jean KISSI réagit par rapport au bilan des 100 jours du gouvernement Houngbo. Il était reçu par nos confrères de Radio Nostalgie Lomé. Je vous propose en intégralité l’entretien.

Jean KISSI Bonjour

Bonjour

Quel bilan faites-vous des 100 jours de Gilbert HOUGNO le premier ministre ?

Euh ! le bilan est… catastrophique. On voit bien que Monsieur HOUGNO  avec la machine RPT ne peut pas faire relancer la machine togolaise.

Pourquoi dites vous que c’est catastrophique  Il y a eu quand même des actes qui ont été posés : la gratuité des ARV, la gratuité des frais de scolarité ?

  Non mais à quoi ça sert la gratuité des frais de scolarité si les élèves vont s’entassér dans des classes où il n’y a même pas de bancs, où toutes les tôles sont trouées, et les élèves sont obligés de se positionner suivant le sens des pluies etc. ah non ! ça s’est médiocre. Il a promis relever ce pays en 6 mois  comme détruisez ce temple et en 6 mois je le reconstruirai.   Ce que il fait c’est ce que moi j’appelle quelques pansements aux rues. Et …

Donc vous avez le sentiment qu’au plan infrastructurel, au plan éducation et santé rien n’est fait.

Au plan  infrastructurel, au plan éducation au plan économique rien n’est fait. Les togolais continuent de végéter dans la misère dans laquelle ils étaient, la paupérisation s’accentue, vous allez dans la savane, vous allez dans des régions du togo où les populations n’ont pas un repas quotidien par jour.

Et ce qui vous offusque le plus c’est que vous pensez qu’au plan politique non plus rien n’est fait.

Oui ! là c’est le plan sur lequel le premier ministre a le plus échoué alors là on dirait s’il ya une note en dessous de zéro on peut le donner à ce gouvernement là.

Il’ ya eu le projet de loi de code électoral ?

Non, non, non, on remarque avec le gouvernement HOUNGBO que tout ce qu’ on peut faire mal, ils le font mal mais ce qui est pire ce qu’on ne peut même pas faire mal ce qu’on ne peut que faire bien  ceux-ci le font mal. Quand vous voyez tous les textes qui ont été adoptés, le statut de l’opposition est un texte inique. Vous voyez la manière dont le financement des partis politiques est appliqué de façon opaque ce qu’ils ont sortis.  Vous voyez le nouveau code électoral avec tous les astuces qu’ils ont mis dedans vous voyez que ça n’évolue pas  du  tout. Le principal c’est d’abord que tout ce qu’ils font, ils le font unilatéralement sans aucune concertation au sein de  la classe politique.

Mais est-ce que Gilbert Houngbo pourrait tout faire e même temps ?

Il ne s’agit pas de tout faire en même temps, il s’agit de faire l’essentiel. Je vais vous dire une chose, il peut dire qu’il a besoin de financement pour construire les routes etc.  Mais pour les reformes politiquer on a pas besoin de financement on a juste besoin de la volonté politique.

Mais Jean KISSI dites-nous votre leader a été premier ministre, il avait plusieurs missions et notamment organiser les élections et également redresser le pays économiquement mais au finish ce n’était que l’organisation des élections.

Non c’est la mission qui avait été confiée à notre premier ministre quand il était là c’est l’organisation des élections.

Il avait d’autres missions également

C’était la mission qu’il lui avait été organisé en dehors des taches  régaliennes du gouvernement et il les a accomplis. C’est à l’époque du premier ministre Agboyigbo que vous comparez mêmes les prix des carburants qu’il a eu une première diminution du prix du carburant dans ce pays !  Qu’il ya eu  un certains nombre des problèmes syndicaux, qu’on a commencé par payé des arrières des fonctionnaires qui était un problème depuis, et en dehors de ça il est arrivé avec un gouvernement aussi hétéroclite à organiser pour une fois des élections sans violences ! C’est comme ça qu’on fixe des priorités on s’attache à l’essentiel et on le fait parce qu’on a envie que le pays évolue.

Donc vous estimez que Gilbert Houngbo n’a pas de bilan, à défendre à la télevision natioanale…

Je dis s’il ya une note en dessous de zéro, c’est cette note là que ce gouvernement mérite. Regardez par exemple ce qui se passe   dans le domaine des phosphates  aujourd’hui avec des massifs licenciements qu’on connait dans ce pays. Vraiment c’est ahurissant, c’est ahurissant que l’on jette comme ça d’honnêtes  salariés dans la rue qui n’ont rien fait par la faute d’un certain nombre de personnalités véreuses à qui on a confié le destin des sociétés d’état et qui ont fait une gestion opaque et qui ont mené cette société à la faillite c’est vraiment,    vraiment aberrant. C4est comme pour le FER

Le Fonds d’Entretien Routier

Le Fonds d’Entretien Routier FER c’est la même chose qu’ils sont entrain de répéter ici, et je voudrais donc vous citer le gouvernement lui même par la voie de son ministre des mines donc qui a en charge  le secteur de l’OTP qui a dénoncé  devant les députés à l’Assemblée nationale la gestion opaque qui avait prévalu au sein de l’OTP et je vous cite les mots du ministre, il dit qu’il n’y a pas eu de comptabilité, pas de rapport d’activités et des contrats complaisants. Dans quel pays on peut accepter ça ?

Et dans tout cela vous pensez que Gilbert HOUNGBO n’est au service que du RPT

Oui c’est une manière de voire que quelqu’un qui vient d’une organisation comme le FMI voit sous ses pieds ça se dérouler, et tout ce qui il a à faire d’aller en campagne pour le président FAURE  et dans toutes les manifestations de déguisées ,des manifestations de présentation de vœux du président FAURE pour aller faire les éloges d’un chef de l’état comme une campagne déguisée alors que on est à un  an des élections et que la campagne n’est même pas encore ouverte on va citer des réalisations qui n’existe même pas.  Je ne sais pas si vous avez eu vent des propos du ministre BODJONA au cours de la cérémonie d’Atakpamé, monsieur le ministre Bodjona faisait une comparaison en disant monsieur Obama promet le changement aux américains et il dit ‘change yes we can’ mais que lui il peut dire pour ce qui concerne le togo ici que ‘change we have made it’. C’est pour faire croire à la communauté internationale que tout ce qui est exigé d’eux a  été déjà réalisé et qu’ils n’ont plus rien à attendre du gouvernement. C’est une manière sibylline de contourner les choses de ne pas prendre ses responsabilités. C’est dangereux ! Très dangereux pour 2010 qui approche.

Jean KISSI merci beaucoup…

C’est moi qui vous remercie. 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :