VISITE DE FAURE GNASSINGBE DANS LES CASERNES


Le samedi 27 décembre dernier, le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, dans le cadre d’une tournée qu’il entreprenait dans les casernes du pays, s’était rendu au camp du 2ème RIA d’Adidogomé. A cette rencontre comme à bien d’autres, l’argent a encore coulé. Des jeunes filles et femmes habitant le quartier et n’ayant rien à voir avec la vie du camp, se sont  » engouffrées  » dans des T-shirts de circonstance avec l’épi de maïs soit à l’effigie du Président fondateur, soit à celle du Président d’honneur du RPT. Elles étaient ressorties du camp avec chacune au moins cinq mille francs.

La manne déversée au Camp d’Adidogomé abritant à la fois les militaires et les Gardiens de Préfectures se chiffrerait à douze millions (12.000.000) de francs CFA. Pour la petite histoire, disons qu’au camp FIR (Forces d’Intervention Rapide) d’Agoè, ils auraient été gratifiés de la somme de quarante cinq millions (45.000.000) de francs. Alors, aux lecteurs de faire le calcul, en tenant compte du nombre de garnisons sur tout le territoire.

L’occasion a été donnée au Président de la République de revenir sur l’affaire de 300 millions de FCFA  » donnés gracieusement  » par le Colonel Kadhafi qui avait fait beaucoup de bruit au sein des FAT. Cette rumeur aurait été colportée depuis la frontière Togo-Bénin jusqu’au sein des Forces Armées Togolaises, selon nos renseignements et avait rendu furieux beaucoup de nos militaires qui pensaient à tort, que le généreux Colonel libyen leur aurait donné cet argent, mais que les supérieurs s’en étaient saisis sans qu’ils eussent pu en bénéficier. Ces bruits avaient longtemps couru et Faure avait saisi l’occasion de cette tournée qui se voulait une tournée d’opération de charme à l’égard des militaires du Camp d’Adidogomé pour dissiper cette incompréhension.

Quelle n’a pas été notre surprise d’apprendre qu’arrivé au camp, le Président de la République, s’adressant aux militaires présents, leur a posé la question suivante :  » Est-ce que je peux avoir votre confiance pour 2010 ? « . Et les militaires qui savaient que cette sortie leur rapporterait des sous pour le nouvel an, répondirent d’une seule voix :  » 100% ! « .

Ce comportement gravissime de la part du Chef de l’Etat, premier responsable de la Nation, pose le problème du sérieux et de la crédibilité des institutions de l’Etat et dans le cas précis, du Premier Magistrat de la République, à un moment où l’APG (Accord Politique Global) a exigé et obtenu un statut particulier des Formes Armées, ce qui est devenu effectif depuis près de deux ans déjà. Cela fait désormais de notre armée, une armée apolitique. Donc, il ne lui est plus possible pour elle, de s’ingérer dans les affaires électorales. Son rôle se résume entre autres, à la défense et à la protection du territoire national. Dans ces conditions, il est incompréhensible que le chef de l’Etat veuille s’assurer du soutien de l’armée au cours des élections de 2010 et commence déjà en 2008 à procéder à l’achat de conscience à travers les casernes.

Par ailleurs, beaucoup de Togolais ont trouvé assez curieux que les premiers responsables de ce pays, depuis le temps du Gal Eyadèma, cultivent la division au sein des populations togolaises au point de l’entretenir aussi au niveau des corps habillés. Tenez, dans le même camp où cohabitent militaires et Gardiens de Préfectures, pendant que les uns jubilaient autour des douze millions, les autres, les Gardiens de Préfectures n’ont pas été concernés. Le fait que les GP dépendent eux, du Ministère de la sécurité et de la protection civile suffit-il à justifier pareille attitude ? Qu’ont fait les GP, la Police nationale, la Douane et les Forêts et Chasses pour ne pas être logés à la même enseigne que les Militaires et les Gendarmes ?

Nous le disons, parce que nous pensons que dans un même pays, on ne peut pas faire deux poids, deux mesures pour des citoyens censés mériter le même égard. L’entorse à cette règle crée des frustrations inutiles. La part belle faite au sein d’une même nation à des ressortissants d’une région donnée ou d’une ethnie donnée, et que nous dénonçons chaque fois que l’occasion nous le permet, ne nous autorise pas à garder le silence sur de pareilles anomalies. Il est indispensable de trouver un moyen pour corriger le tort, à défaut d’arrêter ces achats de consciences devenus monnaie courante dans nos pays africains.

Lors de la présentation des vœux, le lundi 5 janvier dernier au Président de la République, celui-ci disait devant le Corps diplomatique accrédité dans notre pays ce qui suit :  » Je voudrais profiter de l’occasion pour dire ici qu’au Togo, nous nous inspirerons des directives du Ghana en matière électorale « . Un discours aux antipodes de la réalité, car on ne peut pas imaginer que le chef de l’Etat soit allé dire autre chose devant les gendarmes et les militaires pour, quelques jours après, promettre à la communauté internationale qu’il est tenté de faire une élection impeccable à l’instar de celle du Ghana voisin.

Pourquoi ces distributions de sous à un moment où Faure Gnassingbé parle d’élection ? Les Togolais attendent Faure Gnassingbé au tournant, lui qui se met au diapason des autres admirateurs du pays frère du Ghana, pour mêler sa voix à celle des autres et promet de s’inspirer de l’exemple électoral du Ghana. Même à supposer qu’il s’agissait simplement pour le chef de l’Etat de solliciter les militaires à voter simplement pour lui, cette attitude du chef de l’Etat est anormale compte tenu des dégâts que les FAT avaient eu à causer lors de précédentes élections. A suivre de près.

Lien: www.libertetg.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :