KEVIN EDOH A LA DEUXIEME PLACE


 

Kevin Edoh a valablement représenté le Togo le 25 Août 2008 au Ghana au cours de  la compétition de bodybuiding, une compétition organisée par Ntpowerhouse. ll se hisse à la seconde place devançant le Kenyan Paul MWANGALE et le Ghanéen Nana Wreku.

 

La réaction de Kevin Edoh après sa consécration

Je visais la première place du podium mais ça n’a pas été finalement le cas.

Je suis un petit peu déçu par les résultats  parce que les organisateurs se sont basés sur des critères qu’ils  ne nous avaient  pas notifiés au préalable.

Ils nous ont dit que seuls le vote des internautes comptait pour le choix du meilleur bodybuilder.

Mais à quelques jours de la proclamation des résultats au moment où j’étais largement en tête dans les votes, ils nous font savoir qu’ils y a d’autres données  qui s’y étaient  ajouté et qu’elles comptaient aussi pour le choix final, notamment le jugement des membres de jury régionaux et surtout le nombre de fois que nos images ont été visitées sur le site et c’est sur ce dernier point  que le Kenyan m’a devancé.

Sur près de 200 votants j’ai obtenu 104 voix. Je me dis que si le nombre de page devrait même être considéré, il ne pouvait pas me dépasser. Je ne comprends pas ce qui s’est finalement.

Moi je considère tout ça comme la volonté de Dieu.Cette deuxième place est pour moi aujourd’hui une source de motivation pour aller lus de l’avant dans mon art.

 

Malgré tout c’est votre tout première reconnaissance internationale ?

 

Oui cette récompense a le mérite d’avoir porté haut le nom de mon pays le Togo.

Après tous les trophées que j’ai remportés sur le plan national, c’est un nouveau et une grande étape  pas pour dans ma vie.

Aujourd’hui le petit Togo est connu à l’extérieur dans le domaine du bodybuilding.

Pour moi c’était important

 

Et tu ne comptes pas t’arrêter de si tôt ?

 Je bosse dur actuellement pour défendre le TOGO dans d’autres concours.

A terme c’est de pouvoir avoir la chance de participer aux plus prestigieuses compétitions comme Master Olympia ou Mister Univers où les meilleurs, Arnold Schwarzneger, Ronnie Coleman etc…sont passés.

Certains peuvent parler d’utopie mais moi j’ai la conviction qu’à force de travailler dur, je peux y arriver.

 

Est-ce qu’a tes débuts tu  visais ce niveau ?

 

Non !

Au départ, comme j’étais pratiquais le karaté, mon entraîneur m’a conseillé de faire  un peu de musculature pour avoir une bonne force de frappe et des jambes solides.

J’ai l’ai fait pendant deux ans et au cours d’une compétition dans la commune de Lomé, j’ai été sacré premier, c’est là où tout à commencer.

 

Le soutien de ton entourage en est pour beaucoup dans ta carrière de bodybuilder ?

 

C’est vrai qu’au départ, il y a quelques personnes qui ne voyaient  pas de bon œil cette discipline qu’on attribue parfois à, tord aux bandits et aux délinquants.

Moi je les convainquais des bienfaits de ce sport pour l’individu et pour sa santé.

Et après j’ai été toujours soutenu par ma famille.

C‘est aussi l’occasion pour moi de remercier tous les médias togolais ,des amis bodybuilders et d’autres bonnes volontés qui se sont mobilisés derrière moi au cours de ce concours, qui m’a permis aujourd’hui d’être vice champion d’Afrique.

 

Enfin je lance un appel aux autorités togolaises pour leur soutien dans ce que je fais ainsi que pour les autres sportifs.

Aujourd’hui Adébayor SHEYI et Benjamin Boukpeti font la fierté du Togo.

Le Togo a également aujourd’hui une chance de voir son drapeau honoré dans le bodybuilding à travers les compétitions de haut niveau  auxquelles  je m’apprête prendre part prochainement.

Si ça marche, c’est vrai que c’est mon nom, c’est le Togo qu’on verra en premier.

Ce sport c’est beaucoup de sacrifice et de dépenses, et l’apport de l’état m’aidera à travailler dans de meilleures conditions et  améliorer mes performances.

 

(Propos recueillis par Atta AHLIN-AHEBLA)

 

 

Né le 13 Janvier 1974, Kossi Agbeninin Hola EDOH est aujourd’hui marié et père de deux enfants. Notre homme a commencé par pratiquer le bodybuilding à l’âge de 19ans. Il suivit les conseils de son entraîneur ce qui lui permit de décrocher beaucoup de trophées lors de différents concours. Il considère le Bodybuilding comme un sport roi.

 

Sylvio COMBEY

Journaliste Nostalgie -Lomé

Contacts: 968 96 76 / 043 43 54

Email: sylviocombey@gmail.com

Blog: http://www.sylviocombey.wordpress.com

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :