Les médias souffrent de salaires médiocres en Sierra Leone


 
L’Union des Reporters de Sierra Leone (SLRU) a lancé une campagne contre les bas salaires, souvent inférieurs au salaire minimum, accordés aux journalistes et aux reporters dans le pays. Le Secrétaire général du syndicat, Abubakarr Jalloh, a expliqué à RAP 21 que « certains managers versent à leurs reporters une maigre somme inférieure à 25 $ par mois, ce qui est une insulte à la profession. »
 
Préoccupé par le problème, le SLRU a mené un sondage à l’échelle du pays pour évaluer la situation. Cette enquête a permis d’établir qu’il existait 500 reporters et journalistes, en activité et au chômage. Le Président de la SLRU Amara Samura a précisé, “ce sondage a révélé que 70 pour cent des reporters perçoivent des salaires inférieurs au salaire minimum alors que des employés d’autres secteurs [comme les enseignants et les infirmières] touchent de bons salaires.”  Il a ajouté, “trente pour cent d’entre eux ne sont même pas payés et dépendent de leur carte de journalisme pour leur survie et celle de leur famille.” 
 
En plus de ces mauvais salaires, de nombreux journalistes n’ont pas de sécurité sociale. Seulement 17 sur plus de 50 journaux et stations de radio sont répertoriés auprès du National Social Security & Insurance Trust (NASSIT), la caisse de sécurité sociale du pays.  En outre, quatre entreprises de presse seulement respectent les réglementations fixées par le NASSIT en matière d’aide sociale. 
 
L’étude a également révélé que jusqu’à 90 pour cent des journalistes – un chiffre stupéfiant – n’avaient pas les connaissances et les compétences de base nécessaires pour pratiquer un journalisme professionnel et objectif.  “Les bas salaires offerts aux reporters et le manque de compétences et de connaissances élémentaires font grandement obstacle à l’efficacité du travail dans l’industrie”, a confié Samura à RAP 21.
 
En réaction à cela, le syndicat a mené une action conjointe avec le Sierra Leone Labour Congress pour obtenir un “certificat d’accréditation” auprès du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, qui servira à persuader les entreprises de médias d’augmenter les salaires et d’offrir un régime d’assurance à leurs employés. « Nous attendons toujours leur réponse », a indiqué Jalloh. Jusqu’ici, la communication avec les entreprises de médias n’a pas abouti. La SLRU a demandé en vain à toutes les entreprises des rapports détaillés sur tous leurs journalistes qui sont enregistrés auprès de la NASSIT et qui perçoivent un salaire.  
 
La SLRU souhaiterait également s’associer avec une autre organisation pour pouvoir offrir des programmes de formation aux journalistes dans le domaine du reportage, du journalisme d’investigation, de l’éthique et la pratique journalistique et de la législation des médias.  Samura a expliqué à RAP 21 que le problème était bien plus profond que la faiblesse des salaires et était lié à l’absence générale de respect pour la liberté de la presse dans le pays.
 
“L’existence du décret public de 1965 dans le pays entrave la liberté de la presse. Récemment encore, trois de nos collègues ont été traînés devant les tribunaux pour diffamation en vertu de cette loi draconienne. La SLRU demande donc à toutes les organisations intéressées par les médias de venir à notre rescousse en organisant des programmes de formation pour nos reporters afin qu’ils puissent relever les défis qui s’annoncent”, a conclu Samura

 

RAP 21

Sylvio Combey

Journaliste Présentateur

Radio Nostalgie

Tél : (00228 968 96 76)

        (00228 271 37 04)

BP : 346 Lomé – Togo

Email : sylviocombey@gmail.com

Blog : www.sylviocombey.wordpress.com

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :