BONS TRUCS POUR FAIRE UN COMMENTAIRE COMPOSE


         Pas nécessaire de connaître l’oeuvre ou l’auteur proposé! On attend de toi que tu  montres que tu as compris le texte et que tu les commentes à l’aide de tes connaissances en rhétorique et en histoire littéraire.

 

1 Un commentaire bien organisé

         Tout commentaire doit présenter une introduction, un développement et une conclusion rédigés. Une des difficultés consiste à élaborer les parties du plan. Pour cela, tu dois observer les procédés d’écritures à plusieurs niveaux.

         Au niveau du lexique: sens des mots; champs lexicaux (domaine auxquels les mots font référence); polysémie (quand les mots utilisés jouent sur plusieurs sens).

         Au niveau grammatical: tu repèreras le jeu des modes et des temps verbaux; le jeu des pronoms personnels; tu étudieras la ponctuation.

         Au niveau des figures de rhétorique: tu dois savoir reconnaître les figures comme les métaphores (ex: « Cet homme est une armoire à glace »), comparaissons (« Cet homme ressemble à une armoire à glace »), métonymies (ex: »Boire un verre »), antithèses, ellipses…

         Au niveau du rythme et des sonorités (quand il s’agit de vers poétiques).

 

2 Approfondir les observations

          Ce travail préalable est guidé par des questions dites « d’observation ». Tu élargis et approfondis tes observations en étudiant la valeur de tous les temps et en te demandant quels effets produisent quels emplois, quelles intentions ils servent.

 

3 Pour ne pas « sécher » sur le plan

         Dans l’introduction, tu mettras le texte en perspective. Par exemple, pour un extrait de « Allah n’est pas obligé », d’ Ahmadou Kourouma, tu pourras écrire : « Parmi les problèmes du monde contemporain, le destin des enfants soldats a inspiré le romancier Ahmadou kourouma. Il a fait de l’un d’eux, le narrateur de son roman… ». (Attention tu ne dois pas raconter l’oeuvre. Tu ne dois pas non plus te tromper sur la nationalité de l’auteur, l’époque à laquelle il écrit ou écrivait, etc.). Ensuite tu mettras en valeur les caractéristiques du texte. Exemple: « nous montrerons par quels procédés d’écriture le romancier souligne la tragique destinée de son personnage… »

         Appuie-toi sur la fonction du texte ( instruire, plaire, convaincre, persuader…); sa tonalité (lyrique, comique, tragique…); les contrastes dans un description ou un portrait ; le rythme du récit ; la transfiguration du quotidien … tu dois aborder  le texte sans préjugé, en variant les angles de lecture.

Le développement suit un plan en deux ou trois parties, organisées elles-mêmes autour de deux ou trois points. Il doit classer par ordre d’intérêt les thèmes du texte. Evite le plan linéaire, qui suit le texte mot à mot, ainsi que le plan fond/forme.

la conclusion doit tirer clairement le bilan de ton analyse et suggérer un rapprochement avec d’autres auteurs ou œuvres. Evite les conclusions éloges ou réquisitoire. Dans le cas du livre de Kourouma, tu ne dois pas te transformer en défenseur de la cause des enfants soldats.

         N’oublie pas que pour illustrer un axe d’étude, tu dois t’appuyer sur des éléments variés : dans chaque partie du développement, tu feras appel à un champ lexical, à une image, à des allitérations / assonances, au rythme d’une phrase.

Pou t’aider, pendant l’année, pense à enrichir ton vocabulaire technique. Chez toi, entraîne-toi à rédiger ton commentaire dans le temps de l’examen. Et n’oublie jamais de prendre le temps de relire.

 

 

 

Publicités

Une Réponse

  1. Cool cet article, bien pratique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :