PAUL AHYI: un pied peintre, un pied poète.


« …Il faut du coeur pour poursuivre

la route sans rancune,

Mon frère tu n’as pas choisi le lieu de ta naissance

Donne-moi ta main et marchons.

Mon seul désir: enrichis moi de ta difference… »

C’est ce qu’on peut découvrir dans le recueil de poème titré, « Togo, mon coeur saigne » de Paul Ahyi préfacé par Koshi Akoubia. Le célèbre peintre totoglais Paul Ahyi fait ainsi son entrée dans le monde littéraire. Cet ouvrage dont la dédicace s’est déroulée le vendredi 23 mai 2008 dernier en son domicile, se vuet après tout un témoignage sur la vie socio-politique du Togo des 2 dernières décennies. Il aborde à travers 46 poèmes, des thèmes allant de l’amour (reminiscences des premiers amours du poète) aux troubles politiques connus par le Togo en passant par l’union et la réconciliation.

En lisant « Togo, mon coeur saigne », on a l’impression de retrouver tour à tour ses pères parlant de Baudelaire, Lamartine et David Diop. La veille de la dédicace de son receuil, c’est-à-dire le 22 Mai, il reçut le prix international Gong de Capar (Cercle de l’Apologie Artistique). Ce prix consiste à reconnaitre, distinguere et de recompenser celles et ceux qui travaillent pour faire progresser la société dans un domaine sans tenir compte d’éventuelles étiquettes ou fonctions politiques. etre un gong selon le jargon du comité d’organisation, veut tout simplement dire tre roi.

Paul Ahyi peut ètre cité au rangs des togolais qui mettent leur vie au service d’une cause ou qui mènent des actions qui méritent reconnaissance et encouragement.

         Rappelons surtout que le  ténor est né à Abomey au Bénin le 15 janvier 1930. Il fît ses études à Dakar au Sénégal de 1949 à 1952, commence l’Ecole des Beaux Arts de Lyon en 1952. Il reçoit en 1959 la Médaille et le 1er prix de Peinture ainsi que le Diplôme de l’Ecole National Supérieur des Beaux Arts de Paris. Auteur en 1960 du drapeau togolais, il reçoit en 1965 le 1er prix de sculpture du Togo.Depuis 1960, il a publié des études ponctuelles sur l’art
et un nombre important articles dans la presse étrangère. En 1970, il est fait Officier de l’Ordre du Mono (Distinction Togolaise) et en 1985 il est fait Officier des Arts et Lettres, Commandeur des Palmes Académiques Francaises.

 

PUBLICATIONS
1- Réflexions sur l’Art et la Culture en Afrique (1983 Editions SAO-IFE Togo, Bénin, Sénégal)
2- Me voici devant toi avec ma différence (Editions Sao-IFE)
3- Introduction à l’Art Nègre (Editions Sao-IFE)
4- La Coiffure Africaine Tome I, Tome li, (Editions Sao-IFE)
5- L’adultère, un faux problème (Editions Sao-IFE)
6- L ‘Art d’Aéroport, un faux problème (Editions Sao-IFE)
7- Motifs et symboles africains dans l’Art et l’Architecture (Editions Sao-IFE)
8- Gestes créateurs I et II (Editions Sao-IFE)
Nombreuses publications d’articles
– UNESCO (Paris)
– SENTIER (Paris)
– ENTENTE (Abidjan)

 

Forces Fécondes
Dakar (Sénégal)

Il y a une continuité en dimension dans les sculptures de Paul Ahyi. Il y a de même une diversité de matériaux Pierre, Ciment Blanc, Bois, Métal, même les céramiques sont dans bien des cas de véritables sculptures. L’artiste a cependant un grand souci de stabilité structurelle de ses oeuvres, par conséquent les plus grandes oeuvres sont uniquement en Ciment renforcé et les proportions sont calculées à cet effet. Les sculptures de Paul Ahyi, comme ses oeuvres graphiques parlent de l’Etre Humain, de l’Homme noir, de l’Afrique et de ses Cultures.Ci-contre, ‘Forces Fécondes’ fait partie des Oeuvres de grandes dimensions, imposantes par leur présence massive.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :