Affaire Eugène Attigan : L’ex-animateur de la TVT veut entamer une grève de la faim


Les scenarii dans l’affaire de trafic international de drogue pour laquelle l’ex-animateur vedette de la Télévision nationale

Eugène Attigan-Améti

togolaise (TVT) a été condamné est loin de connaitre son épilogue. Le journaliste animateur Eugène Attigan-Améti annonce entamer une grève de la faim dès le lundi 12 Mars pour protester contre son "illégale condamnation" et la lenteur de la procédure.

Le 12 mars 2012, cela fera 3 mois jour pour jour que Eugène Attigan-Améti est condamné pour « possession d’une forte quantité de drogues ». Pour marquer sa désapprobation vis-à-vis de la lenteur notée dans le recours introduit, l’ex animateur vedette de la TVT compte observer une grève de la faim. L’information vient d’être obtenue d’une source concordante.

Au cours de sa comparution à la Cour d’Assises Eugène a rejeté toutes les accusations portées contre lui : « Si je n’étais pas passé par l’ANR (Agence nationale des renseignements), je n’aurais pas Continue reading

Après l’enquête sur le Pure Water : Le gouvernement tente de prendre ses responsabilités


Mon idée en réalisant l’enquête sur la production et la commercialisation de l’eau ensachée abusivement appelée « pure water » était et reste de pouvoir susciter de l’émule non seulement au sein de la population togolaise mais aussi du côté du gouvernement. Quelques mois seulement après, la crème semble prendre du côté du gouvernement.

En février 2011, le gouvernement a gouvernement a mis en place un comité pour pouvoir réglementer le secteur de production et de commercialisation du « pure water ». Selon le conseiller technique au ministère de l’eau, Assouma Derman, les activités du Comité ont permis d’élaborer un projet de cahier de charges qui sera soumis au gouvernement pour adoption.

Vivement que cela soit fait dans les plus brefs délais. L’eau ensachée dite « pure water », n’est en rien pure comme le prétendent les producteurs. Mon investigation réalisée dans plusieurs unités de Continue reading

Interview d’un Député Européen/ Michèle Rivasi : « Au Togo, il y a un manque de volonté politique »


Au cours de leur séjour au Togo dans le cadre de la dernière session parlementaire ACP-UE, des députés

Député Michèle Rivasi au port de pêche de Lomé

européens ont saisi l’occasion de s’entretenir avec des pêcheurs et des organisations de pêche togolaises en l’occurrence CERAD Internationale. Au cours d’une visite au port de pêche de Lomé, j’ai pu m’entretenir avec la responsable de la délégation, un député européen qui fait un constat amer même dans le domaine de la pêche : « il y a un manque de volonté politique »

Durant votre séjour relativement court au Togo, quelle appréciation faîtes-vous de la pêche artisanale ?

Je suis allée visiter le port de pêche et les femmes transformatrices de poisson, je trouve que les moyens n’y sont pas mis. Visiter un port de pêche où beaucoup de pêcheurs travaillent et il n’y a pas d’infrastructures qui permettent de déposer des poissons de facile, il n’y pas d’eau donc un problème d’hygiène. On constate qu’il y a une forte consommation de poissons puisqu’il y a une variété importante. Je pense que le gouvernement ne donne pas les moyens suffisants pour Continue reading

La chasse aux petites prostituées commence à Kpalimé


Le gouvernement togolais semble être bien décidé à vider les rues des petites prostituées. Le samedi 07 janvier

Des travailleuses de sexe

2012, des rues de la ville de Kpalimé, réputées chaudes ont été plus ou moins désertes. Et pour cause, la police a mis la main sur ces filles mineures qui circulent de bar en bar pour offrir du plaisir charnel à qui veut, contre des pécules.

Le samedi dernier, une bonne centaine a été prise dans les mailles de la police.Selon des indiscrétions, la décision proviendrait du sommet de l’Etat qui aurait été alerté de l’ampleur inquiétant que prenait la prostitution dans la ville. La forme choisie pour traquer ces petites prostituées est de faire la patrouille et mettre la main sur celles qui seront mineures, qui ne possèdent pas de pièce d’identité et qui traineront tardivement dans les maquis et bars.

Du coup, certaines de ces petites filles qui Continue reading

Des députés européens échangent avec les pêcheurs togolais


Des députés européens travaillant dans le secteur de la pêche ont effectué une visite de terrain chez les

Echanges entre la député Rivasi et des femmes transformatrices de poissons

pêcheurs et transformatrices de poisson. C’était en marge des travaux de la session parlementaire, des députés ACP-UE tenue à Lomé. La visite a été effectuée respectivement chez les femmes transformatrices de poissons à Katanga et au port de pêche de Lomé chez les professionnels de la pêche artisanale.

L’objectif, essentiellement était non seulement de voir ces acteurs de la chaine de pêche en activités mais aussi de tâter les difficultés que ceux-ci traversent. Cela s’est concrétisé  le 22 Novembre dernier grâce à l’appui technique de CERAD Internationale.

Premièrement, les parlementaires se sot rendus au sanctuaire de transformation de poissons, à Katanga. Une belle occasion pour ces femmes transformatrices non seulement de démontrer comment elles opèrent, leur technique de transformation, mais aussi Continue reading

Prévalence du VIH en Afrique : Les femmes en paient le lourd tribut


Ils sont aujourd’hui,  plus de 33 millions à être porteurs du virus du VIH/Sida dans le monde avec plus de

Un enfant de la RD Congo avec ses ARV

8000 morts par jour dans le monde et près de 20 millions depuis l’apparition de la maladie en 1981. L’Afrique subsaharienne continue par prendre la grande part du « gâteau ». Les femmes en particulier, en paient le lourd tribut mais la lutte contre ce fléau gagne du terrain.  

La population africaine qui ne représente que 12 % de la population mondiale mais le continent regorge 68 % des personnes vivant avec le VIH SIDA. L’Afrique australe mène le peloton avec l’Afrique du Sud à lui qui compte un nombre exceptionnel. Des chiffres exceptionnels évoquent près de 5,6 millions de séropositifs, faisant du pays de Nelson Mandela, le premier pays regorgeant le fort taux au monde.

La lutte ne diminue pas d’intensité

Selon les statistiques officiels, le Sida a fauché un million de vies au moins par an en Continue reading

Prévalence du VIH en Afrique : Les femmes en paient le lourd tribut


Ils sont aujourd’hui,  plus de 33 millions à être porteurs du virus du VIH/Sida dans le monde avec plus de 8000 morts par jour dans le monde et près de 20 millions depuis l’apparition de la maladie en 1981. L’Afrique subsaharienne continue par prendre la grande part du « gâteau ». Les femmes en particulier, en paient le lourd tribut mais la lutte contre ce fléau gagne du terrain.  

La population africaine qui ne représente que 12 % de la population mondiale mais le continent regorge 68 % des personnes vivant avec le VIH SIDA. L’Afrique australe mène le peloton avec l’Afrique du Sud à lui qui compte un nombre exceptionnel. Des chiffres exceptionnels évoquent près de 5,6 millions de séropositifs, faisant du pays de Nelson Mandela, le premier pays regorgeant le fort taux au monde.

La lutte ne diminue pas d’intensité

Selon les statistiques officiels, le sida a fauché un million de Continue reading

Répression et arrestation: La formule des policiers pour les jeunes au Togo


Quand les jeunes veulent manifester leur désapprobation, il  y a un plat qu’il faut leur servir. Le menu : Répression + arrestations. Ce

Des élèves de retour de l'école à Sokodé (Archives)

n’est pas du tout alarmiste de penser ainsi. La répression des élèves à Sokodé, à plus de 340 kilomètres au nord de la capitale ce 09 décembre le confirme bien.

Hier, c’était au tour des étudiants des Universités de Kara et de Lomé de goutter aux grenades des policiers et gendarmes. N’étaient-ils pas seulement entrain de manifester leur désapprobation vis-à-vis de la décision de l’exécutif togolais relative à la suppression de la bourse à accorder aux étudiants.

Ce vendredi 09 décembre, c’est au tour des élèves de Sokodé de « savourer » les grenades Continue reading

Corruption au Togo: La COJIC réclame la mise en place d’une ligne verte


Chaque 09 décembre, est célebrée dans les quatre coins du monde, la journée internationale de lutte contre la corruption. Au Togo, la célébration ne se passe pas sans attention. Les professionnels de l’information et de la communication togolais réunis au sein de la COJIC, Coordination des journalistes contre l’impunité et la corruption au Togo, récemment mis en place s’illustre à travers un communiqué de presse rendu public. Entre autres recommandations faites, l’adoption de mesures idoines pour réduire les risques de corruption et mettre fin à l’enrichissement illicite dans notre pays et  la création d’une ligne verte, en vue de dénoncer les actes de corruption qui ont cours au Togo.

Communiqué de presse à l’occasion de la Journée Internationale contre la Corruption célébrée le 09 Décembre

 Un pays qui aspire au développement, doit intégrer dans la gestion de ses ressources, soient-elles matérielles, financières ou humaines, une éthique de transparence et de rigueur. La corruption étant un vice qui freine le développement des nations, devrait être Continue reading

Interview Jacques DUPUYDAUBY: "On est passé des mallettes de M. Bourgi, qui étaient un secret de Polichinelle, à quelque chose de beaucoup plus fort" Part II


Deuxième patie de l’interview de l’homme d’affaires franco-espagnol Jacques Dupuydauby, président du groupe portuaire

Jacques Dupuydauby

Progosa, dénonce dans un entretien à Mediapart les pressions de Nicolas Sarkozy sur plusieurs chefs d’Etat de l’Afrique de l’Ouest pour que l’industriel Vincent Bolloré, intime du président français, décroche de juteuses concessions portuaires. Un chantage d’Etat.

Il y a des menaces politiques, mais pour obtenir ces marchés, n’y a-t-il pas aussi de l’argent…

Cela a toujours été le cas, oui. Ce que je dénonce, c’est le fait que le président de la République française, directement puis indirectement, fasse pression sur les chefs d’Etat africains pour que des concessions soient données à Bolloré, ou retirées à des adversaires de Bolloré, pour être données à Bolloré, en leur disant: “si vous ne faites pas ce que je vous demande, la France ne vous soutiendra plus”. M. Sarkozy utilise ses fonctions de premier personnage de l’Etat pour que son copain puisse ramasser des concessions aux dépens d’un autre.

Et cela, Chirac ne le faisait pas ?

Ah non ! Je peux vous l’assurer. La France manifestait son souhait de voir des Français gagner, mais ça, c’est normal. Les prédécesseurs de M. Sarkozy n’ont pas proféré des menaces à caractère diplomatique pour Continue reading

Au delà de la visite du Pape : L’Afrique ne s’est-elle pas fait avoir par les Missionnaires Catholiques?


Sans pour autant aller en arrière pour retracer les conditions dans lesquelles les missionnaires européens ont débarqué en Afrique pour coloniser les africains avec le christianisme outre les intentions mercantiles, je me pose une fois encore la question de savoir si

Le Pape Benoît XVI en visite au Bénin (Photo Tadegnon)

Nous africains avons bien compris les intentions de ces missionnaires.

J’ai décidé d’écrire ce billet après avoir entendu un Africain dire « Maintenant, c’est l’Afrique qui va évangéliser l’Europe ». Cette déclaration a été faite en marge de la visite du Pape Benoît XVI au Bénin. Le Pape, visiblement, croit aussi en l’Afrique comme le continent porteur du Christianisme.

Je suis moi-même un chrétien mais j’estime que mon frère n’a rien compris du christianisme. Certainement que d’autres me traiteront d’être animé d’un esprit malin, mieux d’autres diront que j’ai besoin d’une délivrance spirituelle. Je laisse l’appréciation de ce billet à tout un chacun. Mais loin de diaboliser le christianisme, je nous appelle à une réflexion profonde, je suis en train d’approfondir le mien après avoir lu l’œuvre « L’Homme Africain est-il intelligent » de Alexandre de SOUZA.

 Ce dernier soulève dans cet ouvrage que l’objectif réel des missionnaires en Afrique n’était en aucun cas pour « délivrer les Africains de la malédiction de Cham et des démons  de leurs ancêtres, mais pour rendre les Africains dociles à l’exploitation et à Continue reading

Interview / DUPUYDAUBY : “En mai 2009…les autorités togolaises sont entrées dans l’une des maisons … pour s’emparer de nos archives” (1ère partie)


Affaires africaines : l’entretien qui accuse Sarkozy . Interview réalisée par Fabrice Arfi et Karl Laske

L’homme reçoit dans un luxueux appartement du XVIe arrondissement de Paris. Les murs sont recouverts de toiles religieuses, mais lui n’a pas toujours des mots très catholiques. Sa cible : la «Sarkafrique». Au lendemain de son départ à la retraite, l’homme d’affaires franco-espagnol Jacques Dupuydauby, président du groupe portuaire Progosa, dénonce dans un entretien à Mediapart les pressions de Nicolas Sarkozy sur plusieurs chefs d’Etat de l’Afrique de l’Ouest pour que l’industriel Vincent Bolloré, intime du président français, décroche de juteuses concessions portuaires. Un chantage d’Etat.

Ancien vice-président du groupe Bouygues et proche des réseaux chiraquiens, M. Dupuydauby affirme avoir personnellement recueilli les confidences embarrassantes de plusieurs présidents africains, dont Faure Gnassingbé (Togo) et Denis Sassou Continue reading

Réconciliation au Togo: DES ETAPES NEGLIGEES QUI RISQUENT DE PLOMBER LE PROCESSUS


La Commission vérité justice et réconciliation mène ses travaux selon le modèle de la Justice transitionnelle. Ce modèle qui s’applique dans les pays qui marchent d’un régime autoritaire à un régime démocratie ne s’applique pas sans étapes ou sans conditions. Et pourtant, ces étapes sont visiblement encore négligées.

 La Justice transitionnelle, au regard des expériences dans des pays, est comme un chaîne dont les maillons sont constitués entre autres des poursuites pénales par des tribunaux nationaux, internationaux ou hybrides; des enquêtes visant à établir la vérité sur les exactions passées soit via les enquêtes nationales officielles telles que les commissions vérité, soit via les commissions d’enquête internationales, les mécanismes des Nations Unies ou les efforts des ONG. Des réparations compensatoires, symboliques, sous forme de Continue reading

Dossier/ La Banque populaire au bord de la faillite (2ème partie) Le DG Abissi Tagba empoche plus d’un milliard


Lentement mais sûrement, la Banque populaire pour l’épargne et le crédit (BPEC) marche vers la faillite avec la gestion qui est faite par son Directeur Alie Abissi Tagba. Il se retrouve dans les mailles de plusieurs malversations et détournements des fonds de ladite banque. Même les fonds alloués à la rénovation de l’institution bancaire se sont retrouvés dans les poches du DG. Une gestion cavalière et égocentrique qui risque d’envoyer les employés sur le carreau. Ceci est la deuxième partie de notre dossier entamé la semaine précédente. 

Aujourd’hui, il est bien clair que le climat au sein de la Banque populaire pour l’épargne et le crédit est plus que délétère. Des vigiles jusqu’aux premiers responsables de l’institution financière remuent sur le bout des lèvres, leur colère sans pour autant l’avouer de peur de subir des représailles de la part du « tout puissant inamovible» directeur Abissi Tagba. Même les délégués du personnel ont eu le 19 mai 2011, saisi le ministre de tutelle, Adji Otteh Ayassor l’invitant à s’impliquer activement pour remettre la banque sur de véritables rails de développement. Là encore, ils relèvent, entre autres, le fait que le Directeur Tagba ait accordé des crédits de Continue reading

Togo: Des révélations du site Wikileaks sur les élections au Togo, l’ambassadeur des USA Hawkins…


Selon les archives dévoilées par le site Wikileaks, l’élection présidentielle de 2010 au Togo a fait l’objet de plusieurs câbles diplomatiques de l’Ambassade des Etats Unis à Lomé. D’après ces indiscrétions, les diplomates américains ne croient pas que l’élection puisse être libre, crédible et équitable, la mise en place de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ayant été retardée par de nombreux « obstacles ». La position prédominante, celle du parti au pouvoir, lui permettait de passer en force face à une opposition divisée, impuissante et maladroite. Dans ce sens, les diplomates épinglent le leader de l’UFC, Gilchrist Olympio, qualifié de fatigué et distrait, plus préoccupé par la participation à l’élection plutôt que par la mise en place des procédures du scrutin.

Un voyage à travers le pays aurait permis au « personnel » de l’ambassade américaine de se faire une idée sur l’apathie de la population togolaise jugée résignée dans la crainte de violences pré et post électorales.

***************

2009-11-09 Note sur la mise en place de la CENI pour les élections 2010

 http://www.wikileaks.org/cable/2009/11/09LOME422.html

 Résumé

 Après un démarrage très lent, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a finalement commencé la tâche d’organisation de l’élection présidentielle prévue pour le 28 Février 2010. Il a fallu Continue reading

Dossier/ La Banque populaire au bord de la faillite (1ère partie) Le DG Abissi Tagba au centre de plusieurs malversations


La Banque populaire pour l’épargne et le crédit (BPEC) traverse une véritable zone de turbulence. Le très controversé Directeur général

Le siège de la Banque populaire

Alie Abissi Tagba se trouve au centre de plusieurs affaires de plusieurs malversation et détournements des fonds de la Banque. Si rien n’est fait, l’ex Caisse d’Epargne du Togo risque de sombrer et les investissements partir en fumée avec le personnel sans emplois. 

La Banque populaire pour l’épargne et le crédit (BPEC) risque de voir mettre ses employés très bientôt sur les carreaux à l’allure cavalière dont elle est gérée. Le DG Abissi Tagba s’arroge toutes les prérogatives pour accorder des crédits faramineux à des clients, sans l’avis du Conseil d’Administration et pire encore sans aucune garantie. Ces crédits accordés dépassent déjà les milliards pour cette Banque qui vient à peine de boucler son capital à 6 milliards 500 millions après un appel public à l’épargne. Selon certaines sources bien indiquées, ce plafond n’est même que dans la théorie car de nombreux trous existent. Depuis trois ans déjà, la Banque ne fait que s’enfoncer avec des  pertes énormes.

Des crédits mirobolants sans garantie

Contrairement aux règles qui régissent la profession, le DG Abissi Tagba fait du copinage avec ses clients et outrepasse ses prérogatives. En réalité, les pouvoirs du sieur Abissi Tagba en matière d’octroi de crédits sont limités à 100 millions. Au-delà de ce montant, il devrait se référer au Conseil d’Administration. Alie Abissi Tagba en fait fi.

A des entreprises comme  Continue reading

Affaire Riz intoxiqué : Julie Beguedou veut-elle assassiner en douce les Togolais ?


L’affaire de riz intoxiqué qui oppose l’hebdomadaire togolais «

"Le riz Faure" commercialisé par Dame Beguedou en 2010

L’Indépendant Express » et « Elisée Cotrane » est reportée sur le mercredi 07 Septembre. Malgré les cris d’alerte des dispositions sont en train d’être prises pour déverser ce riz sur le marché togolais. Il y a péril en la demeure. 

Appelée à être tranchée ce 22 Août, l’affaire de riz intoxiqué qui fait bruler le torchon entre Carlos Ketohou du journal L’Indépendant Express et Julie Beguedou de Elisée Cotrane n’a finalement plus eu lieu. Elle est reportée au 07 Septembre.

Dans sa parution du 16 Août 2011, l’hebdomadaire attirait l’attention des populations togolaises sur un danger de mort auquel elles sont exposées. «  Julie BEGUEDOU va porter atteinte à la sûreté des consommateurs, danger de mort : 190 000 sacs de riz toxique vont être Continue reading

Enquête/ Togo: « Pure Water » : UN VERITABLE MARCHE DE DUPE


Depuis quelques années, la production et la commercialisation d’eau ensachée de 0,5 litre dite « Pure Water » se sont développées au Togo sous différents labels au

Des sachets de "Pure Wtaer" entreposés

prix de 25 FCfa. Ce commerce lucratif qui a fait essaimer des micro-entreprises en un temps record met en danger,cependant, la vie de milliers de consommateurs. Cet univers d’affaires évolue sans aucune réglementation et aucun contrôle des normes sanitaires dans un contexte d’aveu d’impuissance du gouvernement et des associations des consommateurs.

Constat patent à Lomé, la capitale togolaise de près de un million d’habitants, comme à l’intérieur du pays: le « pure water » est venu combler un manque crucial d’eau potable, une insuffisance d’adduction d’eau courante et de l’eau minérale, un besoin de première nécessité et vitale, qui est devenu un luxe coûtant entre 300 et 350 FCfa la bouteille de 1,5l dans un pays à faible revenu par habitant. Dans les bars, sur les marchés et les places publiques, en pleine rue, en familles, dans les
écoles, les administrations publique et privée, la consommation du « Pure water » est très ancrée dans les mœurs. Certains y recourent comme un luxe, 25FCfa contre 10FCfa pour l’eau courante ensachée ou vendue par gobelet auparavant par les bonnes femmes, d’autres par nécessité ou souci de s’abreuver à une eau à prix abordable et « pure ». Mais c’est sans compter avec les risques au regard des questions de sécurité et d’hygiène dans le processus de  fabrication.

Une véritable niche porteuse

A l’origine, l’eau ensachée était introduite au Togo en provenance du Nigeria mais surtout du

Des agents travaillant torse-nu à l'Unité "Tropica"

Ghana voisin, justifiant l’appelation anglo-saxonne attachée à ce produit. Les premières initiatives d’ensachage sur place étaient venues de quelques opérateurs nigérians et les produits étaient vendus sur la plateforme portuaire, à l’époque une place grouillant d’affairistes de tout genre. Progressivement,  des Togolais se sont intéressés à cette opportunité d’affaires, une véritable niche porteuse, qui s’est finalement vulgarisée avec des promoteurs peu regardants sur les conditions de production et autres. Si l’inscription « pure water » est restée telle, elle est truffée de fautes d’orthographe sur certains emballages portant rarement de date de péremption Continue reading

Conflit de Chefferie dans les Lacs: LA COLLECTIVITE ADJIGO AVEC DEUX CHEFS


Les carottes semblaient être cuites pour les collectivités Adjigo avec le décret présidentiel reconnaissant Ahlonko Marc-Stéphane Bruce comme Chef canton de la préfecture des Lacs. Seulement, le nouveau chef canton est contesté par des groupes de personnes qui parlent de violation des us  et coutumes et menacent de nommer eux-mêmes un Chef, de façon parallèle. On sent un véritable bras de fer dans l’air.

Théodore Anani Kponton, pdt du conseil du trône

Depuis 2007 et ce jusqu’à ce jour, la collectivité Adjigo est minée par une crise intestine profonde, qui ne cesse de connaître des rebondissements.

En effet, à la mort du roi Nana Ohiniko Quam-Dessou XIV, Chef traditionnelle de la ville d’Aného, le 02 Octobre 2007, la succession a été déclarée libre. De ce fait, le Conseil du trône, organe suprême après la Cour, a commencé par assurer l’intérim conformément aux règles traditionnelles en vigueur dans le milieu. Et il appartenait donc à ce Conseil que dirige Anani Thédore Kponton de mener à bien les préparatifs et les rituels dans la désignation d’un nouveau Roi. Cela, selon les aînés du milieu, est toujours fait avec la bénédiction des ancêtres. Mais, la mission du Conseil du trône a été écourtée par la nomination, contestée, d’un Régent.

Et naquit le conflit

Un groupuscule de quatre personnes, non mandatées, se sont retrouvées pour nommer de façon solitaire un Régent pour se substituer au rôle du Conseil du Trône a entonné le début d’un conflit béat entre les collectivités. Faisant fi de la tradition le régent Ata Kué Sipohon Gaba en question a mis en place un Comité de 6 membres à qui a été dévolu le rôle de choisir un Chef pour la communauté. Et le choix aura été porté sur le sieur Ahlonko Marc-Stéphane Bruce, comme l’aurait voulu ce dernier. La famille Kponton Quam Dessou a commencé par dénoncer une violation flagrante des us et coutumes. « C’est de là qu’a commencé toute la supercherie », a pesté Hermann Ohin Ata, un contestataire. Aussi, aucune des familles ayant proposé de candidat ne figure dans le fameux comité.

Selon les familles contestataires, Continue reading

Cataclysme au sein du RPT: Le Torchon Brule Entre Pascal Bodjona Et Faure Gnassingbe


Plus rien ne semble aller au RPT. Après l’éviction fracassante du contesté procureur de la république Robert

Deux amis qui risquent de se tranformer en "chien et chat"

Baoubadi Bakai, des indiscrétions donnent Pascal Bodjona comme le prochain sur la liste des désormais indésirables de Faure Gnassingbé. Le débarquement de celui-ci pourra venir d’un remaniement ministériel.

De jour en jour, des caciques du RPT le confirment, l’ambiance devient de plus en plus délétère et invivable eu sein du plus vieux parti au pouvoir. Même ceux qui étaient étiquetés les « intouchables » et « protégés » du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé ne tiennent que par le bout d’un fil.

 L’affaire Kpatcha Gnassingbé ou la source de la brouille

Depuis longtemps, le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé et le ministre Pascal Akoussoulèlou Bodjona sont dits être des amis « inséparables » qui seraient liés par des histoires bien communes, avec leur séjour au pays de l’oncle Sam. A la prise de son pouvoir, dans un bain de sang, en 2005, son ami est nommé Directeur de cabinet à la Présidence puis Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation ; poste stratégique qui remplace celui de l’intérieur. A ce portefeuille est ajouté celui des collectivités locales et la confiance jouant il est aussi le porte-parole du gouvernement. Et depuis lors, Pascal Bodjona s’est fait remarquer comme le bras du Chef de l’Etat ? Il n’hésite pas à faire des déclarations sur des affaires délicates et il était présent dans presque toutes les affaires de l’Etat qui sollicitaient un dénouement.

 Mais voilà ! Le grand amour sera transformé en désamour par l’affaire Kpatcha Gnassingbé. Le ministre Bodjona (un très bon ami à Kpatcha Gnassingbé) aurait poussé l’outrecuidance et dire à Continue reading

Télécommunications au Togo : LA CROIX ET LA BANNIERE


Depuis belle lurette, l’on constate une véritable avancée dans le domaine des télécommunications avec toute la pléthore d’avantages que cela comporte. Le constat au Togo, est amer : les consommateurs ne bénéficient pas de cette panoplie d’avantages mais sont plutôt de ceux qui déboursent des frais exorbitants pour se communiquer, que se soit via l’internet ou la téléphonie mobile ou filaire.

Parti du constat selon lequel seulement 4% des togolais ont accès à l’internet haut débit, on comprend aisément que le togolais ne peut aucunement se réjouir de l’utilisation de l’internet mis à disposition. Cet état de fait est du à plusieurs facteurs.

Le monopole de l’Etat

Pour que le secteur de l’économie puisse prospérer, il est toujours nécessaire de favoriser un climat de concurrence où tous les acteurs, de façon loyale, Continue reading

Bavure militaire: La JUDA réagit sur l’expédition punitive à Témédja


Des violences gratuites continuent d’être commises sur les populations au Togo. Le 1er janvier 2011, un militaire du camp de Témédja dans

les genoux blessés d'une dame

l’Ogou, dans une folie de vitesse a failli causer un accident de circulation qui aurait blessé ou tué un couple qui roulait lui aussi à moto sur la même voie. Le couple s’est plaint de l’attitude du militaire qui gare sa moto et intime l’ordre au couple de descendre. Le pilote fait descendre sa femme, puis descend à son tour. Il a fait comprendre au militaire motard qu’il roulait trop vite et qu’il a failli les cogner.

Furieux, le militaire lui administre deux gifles. A la troisième gifle, l’agressé riposte et donne un coup de poing au militaire. Puis, éclate la bagarre à laquelle se mêlent deux autres militaires qui passaient. Deux riverains témoins de la scène ont secouru le couple qu’ils ont aidé à se battre contre les trois militaires.

Rentrés au camp, les trois militaires ont fait arrêter les trois hommes contre qui Continue reading

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 112 autres abonnés